Stargate Arles

Le tout ce passe dans une autre galaxie, avec une nouvelle cité ancienne Arles, qui a été refait plus tard sur terre par les humains et rebaptisée du même nom. à tenir compte que c'un mélange avec les Chroniques de Riddick, à quelques différences.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur une planète éloignée (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Sur une planète éloignée (libre)   Dim 18 Jan - 18:33

hjdr(Nigel: Un petit poste avec le MDJ, ne fera pas de tord au forum)

Sur une planète éloignée, contenant des personnes de tout age et de toutes couleurs, étant pacifique et isoler des autres planètes, car ils avaient toujours peur d'être attaquer, surtout qu'aucun membre de cette planète n'avait du se battre depuis plusieurs génération, des rumeurs circulaient. On parlait des Nécromongers qui avaient envahirent la quasi totalité de la galaxie, mais on commençaient déjà à parler de personnes qui osaient les défier et qui étaient aidé par un furian. Les personnes qui peuplaient cette planète faisaient partit de ceux qui croyaient que les furians étaient juste une légende, un mythe, car pour eux c'était absurde qu'un être avec une apparence humaine ne puisse voir que la nuit, sinon c'était que ses êtres étaient des serviteurs du Diable. Pour ce qui était de leur porte des étoiles elle était situé pas très très loin dans une forêt proche d'une ville.

La journée avait commencé comme les autres pour ce peuple pacifique. Les marchands avaient ouverts leurs kiosques au milieu de la ville, qui était maintenant bonder de clients, dont de rares venaient d'une autre planète. Il faisait froid en cette période hivernale, mais la chaleur des gens, accompagner, par la musique accompagner de la voix d’une femme, sur la scène improviser au beau milieu de la place marchande, compensait largement. Personne ne se doutait que quelque chose allait changer leur vie à jamais. Car en effet des vaisseaux nécromongers s'approchaient dangereusement de leur planète et s'apprêtaient à faire subir le même sort qu'ils avaient fait subir à tant d'autres avant eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nigel
prêtresse necromonger
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Nigel
nationnalité/race: furian
camp: nécromonger, mais c'est pas volontaire

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 20 Jan - 2:15

Quelque part dans l'espace, trois vaisseaux Nécromongers s'approchaient d'une planète qui, d'après leurs informations, était isolée des autres et donc facile à conquérir. Même s'ils leur restaient un certain moment avant d'arriver à leur destination, les soldats étaient déjà prêts. Tandis que, de son côté, Nigel se promenait dans le vaisseau, sans la moindre émotion apparente. En fait, depuis aussi longtemps qu'elle sen souvienne, elle n'avait pas ressentit la moindre émotion.Puis un messager l'interpella.

"Madame la Prêtresse."

Peu de personnes l'appellaient par son nom.

"Lord Marshall veut vous parler."

Nigel ne dit rien, elle se contenta de le suivre sans dire le moindre mot. Elle arriva enfin dans les quartiers du chef des Nécromongers en personne, elle baissa aussitôt la tête pour ne pas le regarder dans les yeux.

"Vous m'avez demander, Lord?" Demanda-t-elle avec sa voix qui, comme sa figure, ne montrait aucune émotion.

Elle ne bougea pas lorsque Lord Marshall s'approcha d'elle.

"Nigel, je vous confis le rôle de purifier les membres de ce peuple."

"À vos ordres Lord."

"Vous pouvez disposez, allez-vous préparer maintenant."

Elle attendit qu'il se retourne pour partir sans rien dire et se rendit dans ses quartiers pour se préparer à cette purification de masse.

Ellle était maintenant au poste de commande avec le Lord Marshall et Vaako, alors qu'ils apprenaient qu'un premier vaisseau était arrivé au-dessus de la planète. Ils apprirent également que celle-ci n'avait aucun moyen de défense, enfin, aucun moyen de défense contre les attaques spatiales d'une armée Nécromongers. Cependant, même si une victoire sur eux s'annonçait facille, le Lord Marshall préférait que les deux autres vaisseaux y soient avant de donner l'ordre de faire quoi que ce soit. Une fois ceci fait, une première vague de soldats fut envoyée et l'attaque commença, pour le moment, ils avaient juste l'ordre de tuer les personnes qui pouvaient leur causer des problèmes, c'est-à-dire les soldats et autres mercenaires.



[EDIT Riddick => faire attention au temps, des fautes d'orthographes et des petites incohérences
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 24 Jan - 2:13

Alors que personne ne se doutait de quoi que ce soit, le ciel se mit à s'assombrir, mais bien trop rapidement pour que ce soit un simple nuage qui passait devant le soleil. La première personne qui osa lever les yeux pour regarder ce que c'était fut une jeune fille, qui, en voyant un vaisseaus approchant, partit se réfugier dans les bras de sa mère, qui l'amena rapidement à l'intérieur du premier bâtiment accessible. Ce fut rapidement la panique, lorsqu'ils virent des soldats "descendre", sans l'aide d'un vaisseau, sur leur planète. C'était maintenant chacun pour soi, tout le monde se fonçait dedans pour se sauver des envahisseurs. Des tirs se faisaient entendre et des dizaines de personnes tombaient. Malgré les protestations, les endroits sacrés étaient mit à feu et à sang. Il n'y avait rien à dire, c'était un vrai carnage qui se déroulait, on voyait même des enfants à côtés du corps de leurs parents et qui essayaient de les réveiller, alors qu'ils étaient morts.

[EDIT Riddick => faire attention au temps, des incohérences, attention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Lun 26 Jan - 15:39

Trois gardes essayaient de retenir un petit bataillon de Necro', en vain. Ils se firent massacrés, mais une ombre passa. Les Nécro' se retournèrent pour tuer le malheureux, mais l'ombre avait déjà disparu. Ils se dispersèrent pour retrouver la personne qu'ils avaient entraperçut. Un cri retentit, puis le silence revint, troublant le bataillon de guerriers. Puis un second et un troisième. Mais le chef de l'escouade ordonna au groupe de se réunir. Ils formèrent un cercle dans la lumière vacillante des maisons en flamme et des moteurs de vaisseaux. Ils cherchèrent qui pouvait leur tenir tête, eux, les guerriers Nécromongers, les guerriers les plus impitoyables de la galaxie, à qui personne ne résiste. Ce devvait être de la chance se dirent-ils, mais soudain, le cerle explosa. Un homme vétu de noir était au milieu de cette troupe et il était armé. Il tua deux soldats en tirant juste au centre d'eux, puis para un coup venant de derrière avec son bras gauche et frappa avec le bout de son arme Nécro' dans la tête du guerrier. Il continua son geste pour tuer une autre personne avec son pistolet mais deux Nécro' l'attrapèrent et essayèrent de le mettre par terre. Mais c'était mal connaître leur adversaire. Il utilisa la force de ses attaquants pour les faire tomber, puis, sortant deux couteaux à lames courbes, il les enfonça dans leur crâne, perforant leurs casques. Il retira ses couteaux et en lança un dans la poitrine d'un homme et pivota pour sauter sur un autre. Il lui assena un coup de coup dans la tête et le plaqua au sol. Il pivota pour esquiver un coupet trancha la gorge d'un autre homme, puis, se retournant vers son assaillant, lui décocha un énorme coup de poing dans la tête. Il regarda autour de lui, pour vérifier qu'il n'y avait personne d'autre et se retourna vers l'homme qu'il avait plaqué sur le sol et qui essayait de s'échapper en rampant. Il s'approcha, l'attrapa et le lança contre un mur. Il récupéra ses deux couteaux, qu'il fit disparaître, et reporta son attention sur l'homme gémissant prostré contre le mur. Il s'accroupit devant lui et le fixa dans les yeux.

Il ne portait que du noir, avec des manches longues, où avait disparu les deux couteaux, un pantalont pas trop serré, de la même couleur que la nuit et des lunettes. Son crâne rasé luisait, reflaitant les flammes alentour. On ne pouvait pas le voir mais de la colère emplissait son regard. Une haine impossible à décrire se refletait dans son regard bleu acier. Il soupira, et, entendant du bruit, se retourna avec un couteau qui avait apparu dans sa main. C'était un des hommes de l'escouade qui avait survécut, et qui essayer par tous les moyens possible et imaginable de ramper loin de leur agresseur. Il alla le finir et revint à sa place intiale.


- Vous avez fais quatre erreurs en venant sur cette planète. La premère a été d'avoir divulgué votre destination à un Nécro' qui m'a rencontré. La deuxième a été d'être pas assez nombreux. La troisième, qui te concerne, est de n'être pas mort. La quatrième d'avoir voulu m'attaquer. La dernière d'avoir enlevé ma soeur.

Un silence lourd s'installa. Le Nécro', habitué à inspirer la peur, la ressentait à son tour, comme un juste retournement des choses. Il déglutit, ce qui n'était pas arrivé depuis son "convertissement". Il essaya de trouver quelque chose à dire mais ne trouva rien.

- Maintenant, tu as deux choix: me dire où je peux la trouver ou je te torture et tu me dis où je peux la trouver. A toi de choisir, mais dépêche toi, je connais quelqu'un qui a faim.

Soudain, sortant de nulle part, une grosse bête sortit des flammes, ne ressantant aucune douleur dû à la chaleur intense de l'incendie. Le fauve s'avança dnas la lumière et s'assit juste à la droite de l'homme en noir. C'était une créature à la fois monstrueuse et magnifique. Sa couleur de pierre nuançait avec son regard bleu argenté mais on pouvait apercevoir une touche de quelque chose indescriptible dans ce regard, comme .... De l'intelligence et de la haine. L'homme voulut crier, mais s'en empêcha voyant un couteau sous sa gorge. Il déglutit à nouveau et hocha la tête.

- Bon, très bon choix. Où est Nigel ? Une furyan transformée en Nécro' depuis déjà deux ans ?

- ... Vous voulait dire .... La prêtresse Nigel ?

- Oui.

- Elle doit descendre sur la planète, pour convertir les impies.

- Et la prochaine cible du Lord Marshall ?

- .... Je ne sais pas.

- Sûr ? Je crois que Ruki a une petite faim.

- Je vous le jure ! Depuis deux mois, nous ne sommes informés qu'à la dernière minute.

- D'accord. Je te crois.

L'homme se leva et partit. Le Nécro' croyait s'en être tiré. Il croyait avoir échappé à Riddick, le tueur de Nécromongers. Mais quand il tourna la tête, il vit que le fauve appelé Ruki avait changé de couleur. Il était rouge flamme, avec des reflets orange. Il hurla juste avant qu'il ne se jette sur lui pour le dévorer. Puis, la bête partit à la suite de celui qu'elle considerait comme son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Jeu 29 Jan - 0:29

Une petite fille complètement terrorisée avait vu toute la scène et ne put s'empêcher de partir se cacher en voyant qu'il s'approchait de l'endroit où qu'elle était en ce moment. Qui plus est, d’autres nécromongers allaient sans doute débarquer en voyant qu’ils leur manquaient des compagnons. Elle tremblait comme une feuille dans sa cachette alors que des vaisseaux passaient au-dessus de leurs têtes et elle cria lorsqu'un nécromonger, qui s’était éloigné de son équipe, l'attrapa et, vu son âge, elle n’était pas de taille face à cette personne.

Pendant ce temps, au loin dans le ciel, une ombre grossissait dangereusement, se métamorphosant en un vaisseaux de ceux qui disaient tenir la seule vraie religion, en assimilant celle des autres. Celui se planta directement dans le sol, on aurait dit qu'en réalité c'était un immeuble, avec la reproduction de trois figures, en son sommet. Les portes, car oui il y avait bel et bien des portes, s'ouvrirent sur des soldats qui venaient en renforts, qui étaient menés par Vaako et accompagnés par des drôles de personnes qui sont dans une sorte de scaphandres et qui voient par infrarouge.


[EDIT Riddick => problème de temps ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nigel
prêtresse necromonger
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Nigel
nationnalité/race: furian
camp: nécromonger, mais c'est pas volontaire

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Jeu 29 Jan - 0:50

Nigel était dans l'avant-poste avec Lord Marshall et Vaako, ils étaient tous prêt. Tout s'annonça bien jusqu'à ce qu'un messager vint annoncer qu'ils avaient perdu la trace de certains de leurs soldats, ce qui ne fit pas très très plaisir à Marshall qui alla jusqu'à frapper violemment sur la table en face de lui. Il avait des doutes sur la personne en question, mais il ne dit pas son nom, en fait depuis aussi loin que la prêtresse se souvenait, il n'avait jamais prononcé son nom, elle ne savait pas pourquoi et dans son état actuel, elle ne tenait pas à savoir pourquoi. Pour elle, tout ce qui lui importait c'était de répandre la foi nécromoncienne. D'ailleurs Lord Marshall ordonna à vaako de se débarrasser de la personne dont il taîsait le nom.

Le sol se mit à trembler, le vaisseau venait d'entrer dans l'atmosphère de la planète, avant qu'une grosse secousse se fasse sentir, le vaisseau spatial venait d'atterrir. Tout le monde se rendit aux portes alors que de celles-ci s'ouvrirent. Les soldats sortirent, Nigel voulut se joindre à eux mais le Lord l'en empêcha.


"Attendez qu'ils se soient débarrassés des personnes dangereuses pour nous... Je vais vous avertir lorsque ce sera à votre tour d'agir."

Comme à son habitude, Nigel acquiesça sans rien dire.


[EDIT Riddick => problème de temps et de cohérences]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Jeu 29 Jan - 0:59

Vaako était accompagné de l'un de ses étranges hommes au scaphandre et d'une dizaine d'hommes bien entraîner pour le combat, ainsi que bien armé. Il était à la recherche de Riddick, si il ne réussissait pas, il savait qu'il allait avoir des problèmes, encore.

"Où es-tu, Riddick?"

Il crut voir une silhouette suspect, il n'hésita pas et tira dessus, mais manque de chance, ce n'était pas la bonne personne, mais au moins ça faisait un ennemi possible de moins.

"Sors de ta cachette, sale Furian, j'ai un cadeau pour toi..... Je suis sur que tu vas aimer, après tout, même les animaux aiment avoir des cadeaux."

Et oui, pour lui les Furians étaient juste des animaux qu'il fallait à tout prix dresser pour qu'ils les servent loyalement comme des chiens-chiens. Un bruit derrière lui se fit entendre, il ordonna à deux de ses hommes d'aller voir ce qu'il se passait et de l'avertir s'ils voyaient quelque chose de louche tandis que eux, allaient continuer doucement à s'avancer.

[EDIT Riddick => problème de temps, de cohérence et de mélange dans les phrases]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Jeu 29 Jan - 12:38

Riddick hésitait. Il avait réussit à faire venir le "grand" Vaako jusqu'à lui, mais il avait pris plus d'hommes cette fois. Il n'y avait plus de maison en feu, juste l'éclairage publique de la rue. Deux Nécro' vinrent vers lui, et moururent sans faire de bruit. Il prit leurs pistolets et les rangèrent sur lui. Il avança à la même allure que Vaako et sa troupe. S'arrêtant quand ils s'arrêtent, avançant quand ils s'avancent. Il vit un des hommes de Vaako avec un poignard, un magnifique poignard en or avec des entrelacs argentés. Un poignard pour lui. Il retira ses lunettes et vit tout de suite mieux. Il craqua son cou pour s'étirer.

* j'veux pas avoir de courbatures, demain en me levant *

Il sortit une de ses trouvailles sur une planète éloignée, appelée boomrang. Il l'avait améliorée. Tout le boomrang était coupant, rien ou presque ne pouvait y résister. Il sauta sur un autre immeuble, en même temps que Vaako demanda à deux autres d'aller voir leurs camarades morts. Il sourit, l'un des deux était le possesseur de son bientôt bien. Ils reculèrent, faisant attention à chaque bruit, chaque chose autour d'eux. De bons soldats, qui allaient mourrirent en bon soldats. Riddick sauta vers le plus proche et le jeta à terre. Le second eut à peine le temps de réagir qu'il se retrouva avec le boomrang dans la tête. Il tua le premier et récupéra le couteau et le boomrang. Il se précipita contre un mur pour grimper sur le toit.

Vaako s'approchait, avec le Scaphandrier et les autres Nécro'. Il n'entendit pas les ordres donnés par Vaako, mais compris assez bien. Ils allaient marcher en cercle, avec le Scaph' au milieu pour détecter toute trace de chaleur. Belle technique, si on est entouré d'humains, moins bonne si c'est un Furyan. Riddick lança son boomrang qui se perdit dans le noir. Il jura et allait passer à l'attaque quand il entendit un bruit bizarre. Un sifflement. Il vit le boomrang revenir vers lui mais à la hauteur des Nécro'. Il souriait. Deux Nécro' mourrurent et le Scaph' fut blessé mais Vaako avait échappé au sifflement mortel, et avait même suivit l'arme jusqu'à la position de Riddick. Il lui tira dessus comme un forcené. Il détruisit un mur, Riddick sauta dans la rue, Vaako tira puis demanda aux Nécro' survivants de tirer sur le Furyan. Riddick échappa de peu aux tirs acharnés des Nécro' en colère, mais fut comme même blessé. Il regarda la plaie à sa jambe, elle était nette, donc propre, il pourrait s'en occuper plus tard.


- C'est tout ce que tu as, Vaako ? Dix soldats incapables, un Scaph' incompétent et un Chef Militaire qui doit tuer un Furyan, sous peine de ... De quoi déjà ? Torture ? Mort ? Emprisonnent ?

Riddick vit Vaako chercher sa voix dans la pénombre de la rue, en vain car elle était si grande, que tout les sons résonnaient. Il dût demander, ou obliger, le Scaph' à se remettre debout, et à le chercher. Les deux Nécro' survivants avançèrent précautionneusement, s'attendant à être attaqués à tout instant.

- Un cadeau ? Vraiment ? Tiens, voilà le mien !

Riddick lança son boomrang une deuxième fois. Mais Vaako dut s'y attendre car il tira sur l'étrange arme. Il indiqua la position inverse de Riddick. Les Nécro' se dirigèrent vers la ruelle de gauche, or que Riddick était dans celle de droite. Il grimpa de nouveau sur les toits et observa le manège Nécromonger qui se déroulait juste en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 31 Jan - 14:47

Voyant que ces deux hommes ne revenaient pas, il se dit qu'ils leurs étaient arriver quelque chose et connaissant Riddick, ils étaient sans nul doute mort, mais il s'en contre fichait totallement, c'était juste des soldats après tout, pas de quoi verser des larmes, enfin c'était sa mentalité. Ils ordonna donc à ses hommes de se placer au cercle autour du scaphandrier, afin que celui-ci soit mieux protéger. Il ne savait peut-être pas se battre, mais ils pouvait tout voir avec son équipement, donc il ne fallait pas qu'il meurt. Ils avançaient tranquillement, étant prêt à réagir au moindre avertissement d'une présence ennemie. Il entendit un sifflement suspect et contrairement à deux de ses hommes et au scaphandrier il fut assez rapide pour éviter l'arme. Il la suivit du regard, vit Riddick et se dépêcha de lui tirer desus, il ordonna aux hommes restant d'en faire de même. Après avoir détruit un mur et avoir réussit à le blesser, mais pas assez gravement visiblement, il força le scaphandrier à se relever. Il n'avait même pas répondut à ce que Riddick lui avait dit, jugeant que c'était pas important qu'il ait une réponse ou non. Il se contenta d'essayer de le trouver dans le noir de l'ombre que faisait les deux vaisseaux qui étaient rester dans le ciel. Il entendit à nouveau le sifflement étrange et cette fois il tira sur l'arme. Puis il dirigea ses hommes à gauche, sans savoir qu'ils allaient dans la mauvaise direction, croyant que celle-ci allait les mener au furian.

"C'est ça que tu donne comme cadeau à la personne qui voulait te permettre de revoir ta soeur une dernière fois? Dans ce cas tanpis. C'est dommage je suis sur qu'elle aurait aimé te voir." dit-il d,une voix assez forte.

Il essayait de faire réagir Riddick, mais le rpoblème c'était qu'il ne savait pas si celui-ci allait réagir comme il le voulait ou bien si ça allait le rendre plus dangereux pour leur santé. D'une manière ou d,une autre il était sur qu'il allait pouvoir mettre fin aux jours de cet "animal". Il ordonna au scaphandrier de regarder vraiment partout cette fois, même les toits. Certe ça allait ralentir leur marche, mais aux moins ils prenaient moins de chance de le louper comme ça. Et bingo celui-ci l'aperçu sur l'un des toits et les nécromongers eurent vite fait de tirer dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mer 4 Fév - 17:50

Riddick vit l'attaque venir et se planqua derrière le mur sur le toit où il se trouvait. Il sentait ses mains repartirent vers les couteux courbes. Il les prit et enleva ses lunettes. Il expira un bon coup et regarda les deux vaisseaux stationnés au-dessus de la rue. Il se réfugia de l'autre côté du toit et entendit les propos de Vaako sur sa soeur. Il s'arrêta, et, comme répondant à son attente, les coups de feu cessèrent. Il se retourna et courut tout le long du toit. Il sauta avec les deux couteaux dans ses mains, et atterrit sur l'un des deux hommes survivants de l'escouade Nécro'. L'homme fut tué sur le coup, puis il para un coup de Vaako et l'envoya vindalguer de l'autre côté de la rue. Il voulut le rejoindre, pour lui régler son compte, mais le dernier Nécro'-soldat l'en empêcha, en vain car il tomba par terre avec deux couteaux plantés dans sa tête. Il ramassa le boomrang et le lança sur l'un des vaisseaux, ce qui eut pour effet de déstabiliser le vaisseau et de l'obliger à aller rencontrer le deuxième. Ils "attérirent" tous les deux deux-trois rues plus loin. Si on avait le temps de jeter un coup d'oeil à ses yeux, on aurait pu voir de la haine, froide, calculatrice, animale. La haine la plus destructible chez un furyan, car elle laisse échapper toutes les émotions du ledit furyan. Riddick hurla et sauta sur Vaako, qui réussit à parer son coup et à lui envoyer un coup de pied dans le ventre, puis faire un retourner qui mit Riddick à terre, mais pas pour très longtemps. Ce dernier attrapa la cheville du Nécro' et tira. Puis, une fois remis debout, le souleva et l'envoya contre le mur. Le vaillant Nécro' voulut se relever mais Riddick l'en empêcha.

- Tu ... As ... Parlé .... De MA SOEUR !!

Il lui décocha un coup de pied dans sa tête puis il se retrouva à terre, avec Vaako tenant sa jambe, et saignant énormément de la tête. Il sourit, froidement, comme un Nécromonger, et voulut en rajouter une couche quand trois autres Nécro' arrivèrent pour l'aider. Mais cela permit à Riddick de remettre Vaako au sol, avec un joli couteau dans la jambe, de tuer deux des Nécro' et de laisser Ruki emporter le dernier avec lui. Riddick voulut trouver sa soeur mais vit une lueur dans un des temples de la cité. Une convertition était en cours, et sa soeur y était, il en était persuadé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 14 Fév - 2:56

Il arrêta de tiré lorsque le furian arrêta de bouger, croyant que celui-ci allait réagir de la façon dont il désirait, ce dont il allait vite se rendre compte que ce n'était pas le cas. Il se remit aussitôt à tirer dans sa direction lorsqu'il se remit à vouger un peu trop vite à son goût. Puis lorsque son adversaire fut à bonne portée il essaya de le frapper, mais manque de chance Riddick para son coup le fit valdinguer. Vut la tournure que prenait les choses, il commença à sa dire que Lord Marshall allait lui faire passer un mauvais quart d'heure à son retour. Il ne lui restait aucun homme et deux des vaisseaux avaientnt dut faire un aterrissage forcer. Sans oublier que Riddick semblait de mauvaise humeur, enfin encore plus que d'habitude. Malgrés ça il était hors de question pour lui d'abandonner. Il se releva, avec un peu de mal, étant donné qu'il était était blesser à une jambe. Le furian hurla et voulut lui sauter dessus, mais il réussit à éviter le coup, à lui donner un coup dans le ventre, ainsi qu,à faire tomber son adversaire. Qui lui réussit à son tour à le mettre au sol en lui attrapant une cheville, malheureusement pour lui Rddick fut plus rapide que lui pour se remettre sur pieds et l'envoya contre un mur. Il voulut se relever mais son ennemi l'en empêcha, il eut même droit à un "joli" coup de tête. Il profita du fait que trois autres nécromongers étaient venus pour l'aider, pour se remettre debout, mais il retourna aussi vite au sol avec un couteau dans la jambe. Puis c'est là qu'il vit la lumière dans un temple.

*ils étaient pas supposé commencer tout de suite.*

Il profita du fait que Riddick regardait ailleurs pour enlever le couteau qu'il avait dans la jambe, se relever et le planter dans l'épaule du furian.

"Tu crois que tu vas être capable d'entré pour la voir? Quant bien même t'y réussirais, elle pourrait pas te reconnaître. Depuis son lavage de cerveau elle ne se souvient de rien et elle est très docile."

Il essayait de mettre les nerfs de Riddick encore plus à vif qu'ils ne l'étaient., il avait le sourire typique des nécromongers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nigel
prêtresse necromonger
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Nigel
nationnalité/race: furian
camp: nécromonger, mais c'est pas volontaire

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mer 18 Fév - 0:48

Voyant des petits points s'effacé sur son écran Lord Marshall hésitait à envoyé Nigel sur la planète, mais il n'avait pas d'autres prêtres à sa dispositions pour la purification, les autres étant occupé ailleurs et il n'était pas question de laisser une planète aussi petite soit-elle lui échapper, alors il allait devoir prendre un risque, en l'envoyant, avec quelques gardes du corps de plus que d'habitude. Nigel ne se demandait même pas pourquoi il y avait plus d'hommes qui l,accompagnaient maintenant alors que les gens de cette planètes n'étaient pas très très dangereux, ce qui aurait du lui mettre la puce à l'oreille. Elle fut donc d'éléporter au centre d,un temple, remplie de soldats nécromongers et de gens terrifiés, ce qu'elle trouvait étrange pour des personnes qui allaient maintenant suivre la voix qui allait les mener à la lumière.

"Suivez la voie nécromonger. La seule voie va vous amenez à la lumière et à la vie éternelle après la mort."

C'est là qu'un des hommes du peuple, se leva, il semblait avoir plus de courage que les autres.

"Et si on ne le fait pas, vous nous faites quoi?"

"Vous voulez le savoir6 Approchez vous je vais vous le montrez."

Bien qu'étant un peu plus hésitant, il s,approcha. Nigel regarda les autres en disant:

"Regardez attentivement pour voir ce qui va vous arrivez si vous refusez à vous y soumettre."

Elle s'approcha doucement de l'innocent qui, maintenant, avait trop peur pour bouger. Elle sortit une main ganté d,une étrange gant noir d'en dessous de sa cape noir et l'attrapa par le cou. Sa main entra dans la peau de l'homme, sans qu'il ne saigne, mais l'homme souffrait. Elle ressortit sa main, avec se qui semblait être un double transparent de lui, en fait s,était son âme. L'homme ayant été arriché de son corps, regarda celui-ci tomber avant de disparaître. Nigel regarda de nouveau la foule,, il était encore plus terrorisé qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 21 Fév - 15:46

Riddick se retourna vers Vaako, puis porta son regard vers le couteau dans son épaule. Il déclara à Vaako que ce T-Shirt lui avait coûté cher, et qu'il allait regretter tout ce qu'il venait de dire. Il vit le sourire "Nécro' " de son ennemi et celui-ci pu voir les yeux de Riddick passés de bleu argenté, qui était la couleur presque normale des Furyans, constemment en colère, à gris profond, ce qui signifiait, et Vaako devait le savoir, que Riddick ne se contrôlait plus. Un cri purement animal sortit de la bouche du Furyan et il planta le couteau souillé du sang furyan dans la propre épaule du Nécro', puis il le cloua au mur, utilisant sa haine et sa rage, ainsi que sa force, pour que le couteau ne puisse pas bouger. Vaako tremblait, pensant sans doute que sa dernière heure avait sonné, mais il eut un mouvement, qui n'alla pas loin, de recul voyant que Riddick était redevenu "calme". Mais cela voulait dire qu'il était devenu bestial, totalement. Deux Nécro' sortirent du temple pour savoir ce qu'il se passait, et se rendirent compte que la "cible" était trop proche du Lord et de sa Prêtresse et appelèrent la garde. Riddick se retourna et tua un premier homme, puis un second, il balança le troisième contre un mur mais le quatrième n'eut pas la même chance et se retrouva avec la tête à 90°. Vaako pouvait voir, comme tout observateur, que Riddick n'avait pas bougé d'un cil, puis Riddick se mit en mouvement, rapidement, laissant Vaako et son mur. Il sauta pied joint dans la tête d'un Nécro' passant par là, puis il prit son arme et brisa une des fenêtres du Temple.

Il se retrouva comme propulsé dans le passé, la première fois qu'il avait vu une conversion avec Lord Marshall et son bras fantôme prenant l'âme d'un innocent. Mais cette fois, c'était sa propre soeur prenant l'âme d'un innocent. Il pouvait facilement la reconnaître, svelte, forte et captant toute l'attention. Elle était dos à lui, ne s'étant pas encore retournée. Il tira sur les deux gardes à côté de lui et sauta au-dessus de la foule pour arriver prés de Nigel. Mais, pendant son saut, il se fit tirés dessus par trois personnes différentes, ce qui l'envoya par là où il était entré. Il roula sur trente mètres et se cogna contre un mur. Le temps qu'il trouve la force de se lever, il avait toute l'armée Nécro' en route pour le tuer. Il décida de lancer son dernier, et plus précieu couteau, dans le Temple, avec beaucoup de force. Il se retourna et vit Ruki sauté sur deux Nécro' et courir vers lui. Il lui sauta sur le dos et les deux prédateurs disparurent, laissant Vaako et son couteau, le couteau à lame d'argent blessé quelqu'un dans le temple et l'armée de Vaako ... Pour le moment.

Deux heures plus, Riddick était encore sur la planète, les Hangars étant très gardés et le Cercle des Etoiles aussi. Il était accroupi à côté de son ami et vit les premiers signes de la fin de la conversion. Il décida qu'il devrait prendre le contrôle du Cercle et partir, en faisant un maximum de dégats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Lun 23 Fév - 1:04

hjdr(Nigel: par flemme et aussi à cause de l'heure tardive je préviens que je ne vais pas changer de compte et donc poster dans le rôle de Nigel avec le MDJ)

Vaako avait réussit à mettre les nerfs du furyan vraiment à vif, mais peut-être un peut trop pour sa propre santé. Il n'eut pas le temps de réagir qu'il avait un couteau profondément enfoncé dans son épaule, il était si pronfondément planté dans le mur derrière lui qu'il ne pouvait plus bouger. Pour la première fois depuis longtemps, il avait eut peur à cause d'une personne qui n'était pas Lord Marshall, quoi qu'il avait plus à craindre de la réaction que celui-ci allait avoir en apprenant qu'il avait échouer.... Encore. Ne sentant plus sont bras, il se dépêcha d'essayer d'extirper l'arme de sa chair, se fouttant un peu de ce qui arrivait à certains de ses hommes en ce moment. Il finit par déloger l'arme, mais trop tard car le furyan était déjà entré dans le temple, ce qui lui fit échapper quelques jurons. Il serait bien entrer dans le temple, si seulement il n'avait pas été aussi blesser, physiquement que mentallement. Alors il prit aussitôt contact avec le vaisseau pour qu'on le téléporte dans l'infirmerie, tout en prenant soin de ne pas laisser croire qu'il avait échouer sa mission, tout du moins pas volontairement.

Nigel venait d'arracher l'âme d'une personne totallement innocente qui ne voulait que se défendre, lorsqu'elle entendit des bruits de fusils. Elle aurait voulut se retourner pour voir ce qui se passait, mais un des soldats lui attrapa solidement le bras et la traîna avec elle. Si elle avait été dans son état normal, elle se serait débattu pour que l'espèce de babouin sans cervelle la lache, elle l'aurait même blesser gravement s'il aurait fallut en venir là. Mais dans l'état de semi conscience dans lequel elle était, c'était comme un robot programmé pour leur obéir et qui ne pouvait rien faire d'autre, même pas se défaire de leur emprise. Le soldat en question l'amena rapidement dans un endroit où il disait qu'elle allait être en sécurité, comme si dans son état elle se sousciait d'être en sécurité ou non et fut téléporter. C'est une fois de retour dans le vaisseau que Lrod Marshall lui dit que la conversion allait reprendre, mais seulement une fois le problème régler, chose qui allait être rapide selon lui.

Deux heures plus tard, la conversion n'avait toujours pas reprit, les soldats patrouillait partout à la recherche de Riddick et des gardes avaient été poster aux endroits stratégiques. Surtout à la porte des étoiles qui, elle, était ouverte et qui ne semblait pas les déranger puisque si elle aurait dut faire entrer des ennemis selon eux, ceux-ci seraient déjà arrivé. Ils furent vite démenti, vingt cinq soldats arrivèrent armés et tirèrent aussitôt sur les gardes qui avaient été prit au dépourvut. Jack O'neill, prit la parole.


"Hey merde... Vous cinq restez proche de la porte, ouvrez votre radio à la fréquence deux et au moindre pépin prévenez nous." dit-il en pointant cinq homme. "Les autres, on reste tous groupés."

Puis il alluma sa radio et dit à Sam ce qui semblait se passer, elle leur dit de rester discret et qu'elle allait ordonner à d'autres hommes de se préparer à venir s'ils avaient besoin d'aide, en gros leur mission était d'explorer les lieux et de voir s'ils pouvaient toujours venir en aide à ce peuple. Jack crut voir quelque chose avant de dire.

"Bon en y va."

Puis, suivit des hommes restants, il entra dans la ville assiégée, tout en restant discret pour ne pas se faire tuer.

[EDIT => Riddick: Incompréhension du texte à certains moments, erreur dans l'écriture ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Lun 23 Fév - 8:55

Riddick aperçut les vingt-cinq hommes qui passaient le Cercle, et qui tuèrent les gardes autour de celui-ci. Il bougonna qu'avec autant d'hommes, il pouvait faire la même chose. Il capta l'odeur d'une femme dans le groupe. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas senti une odeur comme celle-là, sauf quand la femme était morte. Il décida d'agir, voyant qu'il n'y avait que cinq homme autour du Cercle, presque une insulte.Il courut vers le bas de la coline et, sachant qu'il y avait un trou juste après un monticule de terre, il sauta haut et loin. Il atterrit plus bas et roula pour se planquer des deux Nécro' et du Scaph' qui approchaient. Ils se dirigeaient inconsciament vers le Cercle. Riddick siffla et Ruki, qui était planqué plus loin, sauta sur les Nécro'. Riddick lança alors son propre assaut et cambra son dos pendant son saut. Il atterrit en plein sur un Nécro', lui brisant le cou en même temps. Ruki avait déjà le premier, et il ne restait que le Scaph', qui ne savait pas quoi faire. Il n'eut bientôt plus le choix, se retrouvant la nuque brisée par terre pendant que Riddick avancé vers le Cercle. Il n'avait pas prévut qu'on le remarque, même de loin, et fut surprit quand il vit le groupe important de Passeurs de Cercle venir vers lui, sans savoir qu'un des meurtriers les plus dangereux de toute la galaxie se trouvait devant eux. Il décida de se mettre à couvert et de voir qui étaient ces hommes, et cette femme qui sentait bon. Deux minutes plus tard, il vit le petit groupe entré dans le périmètre qu'il avait instauré avec Ruki, chacun d'un côté. Il regarda leurs têtes, leurs armes, leurs équipements, tout ce qui pouvait lui dire qu'il n'était pas Nécro'. Ils étaient humains, incroyablement humains.

Riddick fut stupéfé, cela faisait longtemps qu'il n'avait pas vu d'humain vivant ayant ce genre d'équipement, en plus les seuls qu'il avait rencontrés était des Merc', mais ceux-là était plutôt de l'armée, en tout cas, celui qui dirigeait était de l'armée. Il l'observa mais vit que certains des humains regardaient bizarrement vers lui, comme s'ils avaient aperçut quelque chose. Riddick jura et se panqua plus loin en sentant monter l'adrénaline dans les veines de ceux qui pensaient avoir vu quelque chose.


- Aaah, les humains. Toujours aussi prévisibles, mais pourquoi sont-ils ici ? Et c'est pas des Merc', ça c'est sûr. Voyont voir ce qu'ils vont faire maintenant, ça me déplairé qu'ils meurts. Merde ! J'parle tout seul maintenant, faut vraiment que j'arrête les voyages seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty Rodriguez
militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Letty Rodriguez
nationnalité/race: Américaine
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Lun 23 Fév - 18:56

Letty était plus en retrait par rapport aux autres et fit presque partie des gardiens de la porte, mais non, Jack O'neill ne la désigna pas, à son grand soulagement. Elle aimait par-dessus tout être dans le mouvement et sur le terrain. Avançant avec les autres, elle scrutait le moindre recoin de cette planète sur laquelle elle venait d’arriver et les cadavres qu’ils venaient d’exécuté ne lui disait rien qui vaille. Tout en restant vigilante elle continuait d’avancer tout doucement avec le groupe d’hommes. Même si elle était la seule femme, ce qui arrivait d’ailleurs souvent, elle ne s’en plaignait pas pour autant, elle se sentait plus à l‘aise. Tout à coup elle vit, en même temps que les autres, un mouvement un peu plus loin dans les rochets. Tout ses compagnons d’armes s’arrêtèrent attendant les ordres, mais Letty d’un tempérament plus téméraire et surtout moins soumis continua d’avancer vers le point ou il lui avait semblait voir quelques choses ou quelqu’un. Elle dépassa Dempsey, mais ne lui adressa qu’un vif regard avant de s’avancer un peu plus jusqu’à arriver à la hauteur de Jack O'neill où elle s’arrêta sur ses gardes, l’œil aux aguets. Elle sentait que quelqu’un se cachait plus haut mais ennemi ou ami ?

''Chef, qu’est-ce qu’on fait ?''

Elle avait chuchoté, pour ne pas que des ennemis l’entende, tout en restant sur ses gardes. Elle continuait de fixer ce point où elle sentait la présence de quelqu'un.

[EIDT=> Riddick: petites fautes, j'ai repris pour qu'on comprenne bien ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Ven 27 Fév - 0:56

Finallement il n,était pas le seul a avoir crut voir une silhouette, mais il se demandait tout de même ce que ça pouvait bien être et encore pourquoi elle se cachait. Letty Rodriguez la sortit de ses pensées, il se dépêcha de réfléchir à quelque chose, si ils voulaient voir qui c,était, il était préférable de ne pas y aller directement et donc de trouver un autre chemin pour l,atteindre ou encore d'atteindre qu'elle se montre d'elle même.

"On va continuer un peu plus loin et essayer de trouver un moyen de coincer cette personne. Si on y va directement elle va peut-être s'ennfuir ou bien mal réagir."

Bon c'était pas l'idée du siècle, mais c'était la seule qui lui était venu en tête. Ils suivirent donc l'idée du général et celui-ci observait bien les alentour, si la silhouette restait en place peut-être qu'ils allaient trouver un autre passage pour pas que la personne en question ne les voient arriver. Ils passèrent aussi dans des chemins peu éclairés pour être sur de ne pas être aperçu, ne se doutant pas de la vision de la personne qui les observait. à force de faire des détour, Jack sépara l'équipe en 4 équipes de 5 personnes et de contacter les autres aussitôt qu'ils voyaient quelque chose de plus louche que les morts qui décoraient les environs. Au bout d,un certain temps, un des soldats vit la silhouette en question et l'éclaira aussitôt avec la lampe de son fusil. Il se dépêcha de prévenirent les autres, qui se mirent aussitôt en route vers sa position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
archéologue en chef
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Daniel Jackson
nationnalité/race: Américain
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 3 Mar - 9:36

Daniel Jackson, le docteur en archéologie n’était pas vraiment ce qu’on pouvait appeler un homme de terrain, enfin, si il l’était en quelques sorte, dès qu’il s’armait d’une petite brosse et d’objet pour fouiller des ruines, là, il était un homme de terrain. Par contre, le genre force armée a partir avec un flingue et dégommer tout ce qui se trouvait sur les lieux, ce n’était pas son fort à proprement parler. D’ailleurs, si Jack ne lui avait pas demander de venir immédiatement pour la mission, il aurait sans aucun doute accepter de passer la porte après, quand tout serait calme autour de lui. Il avait en tout et pour tout comme arme un petit pistolet dont il se servait que très peu en mission et surtout un Zat qui avait l’avantage non négligeable de ne pas tuer. Pour tout le reste, il avait juste sa combinaison militaire et son petit chapeau qui faisait en sorte qu’on le reconnaissait à des kilomètres à la ronde.

Une fois la porte passé, ce fut le carnage de vingt-cinq soldats qui tirent dans tout les sens… enfin, vingt-quatre pour être précis puisque Daniel resta tranquillement, arme aux poings, espérant juste ne pas attraper une balle avec la tête, sans tirer un seul coup. D’ailleurs, c’était bel et bien le seul homme accroupi espérant désespérément se faire oublier le plus vite des ennemis. Visiblement le plan marcha puisqu’il ne fut pas toucher, et au fait, le plan de Jack marcha aussi, l’effet de surprise était total et les ennemis de l’autre côté de la porte n’avait pas su répondre à l’assaut lancer sur la planète. A présent, il ne restait plus debout que les hommes provenant de Arles. Daniel observa rapidement les corps pour voir de qui ils s’agissaient, ou plutôt des indices sur les armures qu’ils portaient.

Mais Jack était toujours aussi peu enclin à toutes réponses que pouvait lui fournir les objets inanimés, pour lui, une fois de plus, il était plutôt près à foncer dans le tas sans se poser de question, pou ainsi dire, les question elle allait venir après. Jack parti donc en tête, suivit par les troupes n’attendant même pas que Daniel prenne la parole, comme si il savait déjà que si Daniel l’ouvrait, c’était pour ne rien dire de valable, à ses yeux, j’entend. Daniel se relava dans un soupir de désespoir, il n’allait donc jamais apprendre ? Il se lança à petite foulée pour rattraper le groupe et arriva à hauteur de Jack alors que tous s’étaient immobiliser. Daniel suivit leur regard pour tomber sur une silhouette au loin. Une jeune femme arriva à leur hauteur.


''Chef, qu’est-ce qu’on fait ?''

"On va continuer un peu plus loin et essayer de trouver un moyen de coincer cette personne. Si on y va directement elle va peut-être s'enfuir ou bien mal réagir."

"Jack, heu… tu sais que je ne doute pas de tes talents ni de ton expérience, mais je pense qu’une approche plus diplomatique pourrait être envisagée non ?"

Jack sépara ses troupes pour coincé la silhouette, Daniel espérait juste que ce n’était pas une autre erreur de la part du corps militaire. Il resta avec Jack pendant les fouilles, jusqu’au moment où un des hommes appela les autres.

[HS : Sorry, j'ai fait court, laissez moi le temps de me mettre dans le bain ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 3 Mar - 12:56

Riddick vit la tactique des humains un peu tard pour y échapper. Il courut aussi vite qu'il le put quand trois soldats l'aperçurent. Il sauta par-dessus une corniche pour arriver un peu plus bas, dans un des cratères qu'avaient provoqués les Nécro' durant la première vague d'attaque. Malheureusement pour lui, les soldats étaient bien entrainés et donc ils purent le suivre aisément. Il continua sa course et tomba sur deux autres humains avançant précautionnement dans sa direction. Ils pointèrent leurs armes sur lui et lui dirent de ne pas bouger. Riddick continua sa course, et les humains firent feu, un peu tard pour pouvoir toucher le furyan. Riddick courut puis sauta contre un des vestiges d'un mur et s'élança au-dessus des soldats. Il atterrit en roulant et continua sa course quand il rentra de plein fouet contre un humain avec un étrange chapeau sur la tête. Il le laissa là et continua mais rencontra un autre humain pointant un pistolet, à l'allure étrange, devant lui. Riddick stoppa net et regarda doucement dérrière lui et vit que les soldats qui l'avait suivis étaient juste à côté. Il se détendit, attendant la suite. Finalement, l'homme au chapeau dit quelque chose, mais que ne comprit pas Riddick, jusqu'à qu'il entendit un grondement très familier. Riddick sourit en disant adieu à l'homme en face de lui. Ruki apparut juste à ce moment, provoquant confusion et désordre parmis les militaires pourtant bien organisés. Riddick en profita pour frapper le militaire le tenant en joue et l'envoya plus loin. Il siffla et sauta sur le dos de Ruki, habitué à cette domination normalement contre nature. Ils cachèrent plus loin pour voir la réaction des humains. Riddick ne voulait pas les blesser, juste savoir s'il devait les tuer tout de suite ou non, s'ils pouvaient survivre. Il "sentit" les Nécro' avant de les voir, et remarqua qu'ils se dirigeaient vers les humains.

* Tiens donc ... Un bon test ... *

Il se mit à l'aise plus en hauteur pour voir la scène plus en détaille, et pour pouvoir intervenir si besoin est. Depuis l'enlèvement de sa soeur, il avait du apprendre à aimer les humains, et, dorénavant, il les aimait assez pour en aider quelques uns contre les Nécro' dès que l'occasion se presentait, bien qu'il ne l'avouera jamais. Il vit du coin de l'oeil les Nécro'. Un commando, ce qui fait deux patrouilles, ce qui fait quatre patrouilles, ce qui fait une vingtaine de soldats armés, entrainés et surtout, sans lucidité, obéissant aux ordres, quels qu'ils soient, ce qui était très dangereux . Riddick sortit les dernières lames qui lui restaient et commença à les aiguiser de façon automatique, tout en jetant un coup d'oeil sur la bataille qui ferait rage dans quelques minutes. Il ordonna à Ruki de ne pas bouger, pour l'instant et il enleva ses lunettes pour apprécier la scène pleinement. Il préta plus d'attention à la femme-soldat qui venait d'apparaître avec d'autres dans son champs de vision, et à l'homme au chapeau. Mais aussi à l'homme ayant eu le cran de pointer son arme sur lui et qui était encore vivant, pour le moment tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty Rodriguez
militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Letty Rodriguez
nationnalité/race: Américaine
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 10 Mar - 11:48

(hs dsl pour le retard^^)

Les choses se passèrent très vite, Letty avançait en tête du groupe qui se déplaçait vers la gauche pour rattraper l’homme en course. Elle courait très vite pour une fille et même plus vite que ces compagnons d’arme mais elle avait du mal elle aussi à ne pas se faire distancer par la rapidité avec laquelle il se déplacait. Puis il se stoppa après avoir percuté le docteur pendant sa fuite et Letty fit signe à ses compagnon de ralentir et de sortir les armes. Alors que l’homme continuait sans même se préoccuper du docteur, Letty se précipita rapidement pour l’aider à ce relever et le mettre à l’abris mais l’homme s’arrêta net et elle entendit un grognement atroce venant de sa droite. Une masse énorme surgie de nul part, un chien ou plutôt un monstre au reflet rouge sang. Il regardait le soldat qui avait forcé l’homme à stopper sa course, d’un air féroce ce qui fit paniqué tout les compagnons d’armes de Letty et même elle ne savait plus trop ce qu’elle devais faire. Gardant son sang froid, elle se jeta sur le docteur afin de le protéger mais la bête sauta directement vers l’homme qui la chevaucha comme on monte un cheval en plein galop. En un instant le monstre et son maître avait disparu et il ne restait plus que les soldats encore sous le choc d’une telle rencontre. Letty releva le docteur avec fermeté puis chercha du regard où pouvait bien se trouver le duo de choc. Aucun signe d’eux mais d’autres hommes approchaient et ils allaient bientôt se retrouver face à face. Les soldats reprenaient rapidement leurs esprits et l’un deux qui se trouvait plus en retrait émit un léger sifflement.

- On a de la visite chef!

Tout en parlant il avait instantanément reculé et déjà Letty voyait avancer vers eux des hommes comme ceux qu'ils avaient éliminé devant le passage. Le combat se lança aussitôt que les hommes en armure furent en mesure d’apercevoir les soldats et les coup de feu retentirent dans tout les sens. Déjà certains tombaient à terre blessés ou morts et Letty se lança dans le combat tirant elle aussi sur les armures qui protégé fort bien ces combattants. Mais qui étaient il? Où était cet homme et son montre si habile qui aurai pu leur être d’une aide précieuse? Faisait il parti des leurs? Allait il réapparaître pour laisser sa bête les détruire? Autant de questions que Letty se posait à elle-même tout en combattant. Ils étaient évidemment trop pour eux et Letty fini par ne plus avoir de munition alors elle sorti son couteau pour continuer de défendre cette terre qu’elle ne connaissait même pas. De toute façon elle aimait ça se battre, ça la défoulait. Mais là, ils perdaient des hommes et elle avait de plus en plus de mal à les voir tomber les uns après les autres même si elle ne les connaissait pas tous.

[EDIT => Riddick : Fautes d'accords et de compréhension ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 10 Mar - 23:56

Jack courait à toute vitesse avec son équipe dans la direction que l'un des hommes avaient indiquée par la radio et finit par tomber nez à nez avec un homme assez costaud, il faut l'avouer, il n'avait pas attendu pour lui pointer son arme dessus. Puis tout ce passa rapidement, mais il avait tout de même put remarqué les yeux assez étrange qu'avait l'homme, il faut dire aussi qu'ils n'étaient pas difficile à louper non plus. Ensuite il y eut un étrange grognement, qu'est-ce qui pouvait bien produire ce son? Il en eut rapidement la réponse, enfin un semblant de réponse, il put juste voir que c'était massif et que ça ressemblait a un félin, avant de recevoir un solide coup de poing dans la figure de la part de l'inconnu, avant que celui-ci ne parte sur le dos de son animal. Il se releva en se massant la mâchoire qui lui était douloureuse, puis c'est là qu'il entendit un de ses hommes dirent qu'ils allaient avoir de la visite.

"Hey merde!"

Une vingtaine d'hommes qui portaient une armure, et qui étaient tout de même bien armé, firent leur apparition. Il dit à tout le monde de se mettre à couvert, comme ça ils allaient avoir moins de chance de se faire tirer dessus, mais il vit bien vite que certains ne furent pas assez rapide, notament ceux qui avaient moins d'expérience. Il s'assura que son arme était bien charger avant de tirer sur leurs adversaires, qu'ils ne connaissaient pas du tout, mais ça paraissait évident qu'ils n'étaient pas les gentils de l'histoire, comme le nez dans la face d'un clown. Il vit que Letty n'avait plus de chargeur pour son fusil.

"Rodriguez attrapez."

Il lui lança un chargeur, il se disait que ça lui serait plus utile et que ça serait mieux pour elle que de se battre avec un couteau. Voyant qu'ils n'étaient pas assez nombreux, il envoya un message par la radio pour que d'autres hommes se préparent à venir et bien armer cette fois-ci, car même si isl réussissaient à tuer les hommes, ils étaient minoritaires.

[EDIT => Riddick: fautes d'orthographes, incompréhension du texte à certains moments ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
archéologue en chef
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Daniel Jackson
nationnalité/race: Américain
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Ven 13 Mar - 6:15

Visiblement, Jack n'était d'humeur à prendre la voie diplomatique, comme toujours. Daniel allait encore une fois de plus devoir tenter de raisonner le général, peine perdue de toue façon. Après autant d'années passées avec lui, Jack ne s'était pas vraiment assagit sur ce point là. C'est vrai que c'était un bon militaire, qu'il ne laisserait jamais un homme derrière allant jusqu'à risquer sa vie, mais il avait aussi cette légère tendance à régler les problèmes plus vite avec des flingues qu'avec la parole. Daniel lui, était l'opposé, à ce demander comment il avait pu devenir ami après toutes les années et surtout comment l'être resté. Bon, il fallait bien avouer que Daniel avait persuadé Jack un bon nombre de fois, parfois avec des résultats satisfaisant et parfois ces actes les conduisaient vers une mort certaine pour laquelle ils devaient se frayer un chemin à coup de flingue. Et il semblerait qu'à chaque fois, le général voulait couper court et directement passer à la partie "se frayer un chemin à coup de flingue" et donc, à chaque fois, il devait se résoudre à recommencer sa théorie pour aider les autres peuples sans forcément tirer d'abord et poser les questions ensuite.

A présent, il se trouvait devant un homme seul, qui, même si au premier abord ne semblait pas commode, le genre d'homme qu'une jeune fille ne présente pas à ses parents, il ne semblait pas être aussi méchant que les autres qu'il avait déjà rencontré. Daniel s'avança de quelque pas, pour commencer un contact avec l'alien qui leur faisait face, les mains en l'air pour prouver qu'il n'avait pas l'intention de tirer, ni de lui vouloir du mal. Bon, un Zat coincé dans l'étui qui se baladait sur sa jambe n'était pas la meilleure façon de prouver qu'on était amical, une fois de plus les talents de Daniel allait être mis à rude épreuve. Il voulu commencer à se présenter mais Jack le pris de vitesse et pointa son arme sur l'extraterrestre.


"Jack ? Tu est sûr que c'est une bonne solution ?"

Il avait dit sa phrase assez bas et sur un ton plutôt désapprobateur, les mains toujours en l'air. Se rendant compte que son intention de se montrer pacifique venait juste de tomber à l'eau, il finit par baisser les bras et se recula d'un pas, tout en soupirant de ne pas avoir pu, une fois de plus, permettre le contact avec une race aliène. Enfin, si, il risquait d'y avoir un contact, mais pas dans le sens où il l'espérait. Quand soudain, tout alla très vite, Letty, l'autre militaire qui accompagnait le duo de SG-1 se jeta sur lui et les deux tombèrent sur le sol. Daniel releva la tête pour voir un énorme animal bondir sur Jack, mais fort heureusement, il ne lui fit pas de mal, pas trop en tout cas. A première vue, il était avec l'étranger et lui permettait juste de s'enfuir hors de portée des humains. Au moins, ça n'aura pas fini en bain de sang, en espérant juste qu'on aie pas rater là une occasion de se faire un nouvel allié. Après tout, certaines races peuvent être très susceptible.

Mais l'heure n'était pas à la discussion, a peine relever que au loin, une nouvelle armée de ses extraterrestres qui gardait la porte se dirigeait vers eux. Il n'y avait donc aucun moyen d'être tranquille sur cette fichue planète. Daniel alla se cacher derrière un rempart plus ou moins naturel parmis les décombres. Il sortit son Zat et commença à tirer. Oui, dans ce cas de figure précis, même si il n'était pas adepte des armes, ils n'étaient pas assez nombreux que pour avoir l'avantage sans un coup de pouce de Daniel, et encore, même avec. Jack fini par appeler des renforts, restait juste à espérer qu'ils arrivent à temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Ven 13 Mar - 10:20

Vu la situation, Riddick devait leur porter secour mais il hésita, ce qui coûta la vie à certains humains. Il rangea ses couteaux et prévint Ruki pour qu'il attaque de l'autre côté. Celui-ci partit sans plus attendre et, quelques instants plus tard, fut en position. Riddick siffla, pui s'élança sur la corniche et sauta. Il avait les bras écartés et il percuta un premier homme qui tomba sous le poid conséquent du furyan. Riddick récupéra son arme et tira sur les feignants qui restaient en arrière. Il en toucha un puis un deuxième et enfin un troisième mais ses tirs avaient attiré l'attention du reste des Nécro'. Quand ceux-ci se retournèrent, ils se prirent les balles des humains. Ruki apparût à ce moment là et emporta avec lui un Nécro' et avait blessé un autre. Riddick lança son arme déchargée contre un des hommes et commença le corps à corps. Il bougeait de façon fluide, aucun mouvement superflu, aucuns Nécromongers ne pouvait lui résister, même avec leur force. Il fut néanmoins touché par un des ennemis à la jambe. Riddick tomba à genoux et sortit ses couteaux. Il lacéra l'air autour de lui, provoquant blessures et mort. Il ne restait que quelques Nécro' en vadrouille mais il ne faisait pas le poid face aux armes humaines et face à la force furyenne. Riddick récupéra une arme à l'aspect étrange et tira dans le tas. L'arme fut vite déchargée. Il se releva difficilement et vit que d'autres Nécro' avaient survécut, mais ses blessures dût à son combat avec Vaako, et ses nouvelles blessures l'empêchèrent de poursuivre les ennemis.

Ruki revînt pour aider son maître à marcher, pour qu'il s'appuie sur lui. Riddick se laissa aller contre le flanc de la créature, toujours là pour lui et soupira. La journée avait été rude. D'abord, il avait dût combattre Vaako or que soeur était toute proche, puis il avait aperçut celle-ci entrain de convertir la population or qu'il avait lutté pour ne pas que ça arrive ici et maintenant, il protégeait des humains qu'il ne connaissait pas parce que "ils" avaient l'air amical.

* Depuis quand tu trouves les gens amicales, toi ? *

Il vit les survivants humains sortirent de leurs abris et vit aussi l'homme au chapeau, l'homme au flingue et la fille. Il bloqua quelques instants sur elle mais se reprit bien vite. Il récupéra un flingue nécro, vérifia qu'il avait des munitions, et le chargea. Depuis le coup du " je pointe mon arme sur ta tête ", il n'était pas prêt de les laisser s'approcher trop prés. Il attendit leur réaction, et faisant attention à celle de Ruki, qui ne voulait jamais qu'on touche à son maître. Il faisait attention à l'instinct de ce monstre pas si méchant en fin de compte.

* Forcément, entre bêtes, on se comprend ! *

Il pointa son arme sur la petite troupe humaine, pouvant les tuer à tout instant, sachant que c'était la même chose de leur côté, ils avaient l'avantage du nombre, mais lui de la force et avec Ruki de la vitesse. Bref, les deux camps étaient face à l'autre, se guettant, se jaugeant, ne prenant aucune décision. Vu comment, en sous nombre, les humains avaient résister si facilement aux Nécromongers, d'après Riddick qui n'était pas à sa première bataille avec les Nécro', il n'était pas prêt de les sous estimer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty Rodriguez
militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Letty Rodriguez
nationnalité/race: Américaine
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 14 Mar - 4:21

Letty rattrapa l’arme lancé par Jack avec soulagement, elle était consciente qu’avec pour seule arme un couteau elle aurai vite été descendu comme ses compagnons à terre. Elle eu à peine le temps de reprendre les tires contre l’ennemi lorsque l’homme et la bête ressurgir et terrassèrent la moitié des survivants chez nos ennemis. Letty l’observait tout en continuant ses attaques, il ce battait avec une facilité déconcertante, même à terre, et son monstre lui obéissait au doigt et à l’œil ce qui été extraordinaire. Mais une fois la bataille terminé la colère commença à s’emparer d’elle. Pourquoi n’avait il pas agis plus tôt puisqu’il était si habile et qui plus est du coté des humains? Elle lui aurai bien mit son poing dans la figure mais leurs regard ce croisèrent un bref instant ce qui suffit à Letty pour voir ses yeux, encore une chose fascinante, d’une matière elle ne pouvait pas appeler ça autrement, très étrange. Il ce reprit bien trop vite à son goût, prenant une arme chargé, pour faire face au reste des soldats surtout à Jack. Mais il était blessé, ce que risquait de l’handicaper pour une bataille lancé contre le chef de leur armé, qui serait automatiquement défendu par ses soldats. Elle ne pouvait s’empêcher de le détailler il était tellement musclé et sur de lui alors qu’il était entouré d’hommes armés. Elle savait que si il ce décidait d’attaquer ils y aurai de nouveau de lourde perte. Plus personne ne bougé les armes pointé sur lui qui en faisait de même. Ils attendaient tous les ordres, le mot, une parole de leur chef pour agir mais Letty n’était pas du genre à abattre un homme blessé qui avait été leur allier sur une bataille et elle ésperait que jack soit du même avis. D’un regard elle vérifia la réaction du docteur et fut rassuré, il essayerait sûrement de tenter une conciliation afin d’éviter le pire, il était tellement diplomate. La diplomatie voila un mot qui n’avait jamais vraiment eu de sens au yeux de Letty, jusqu’à aujourd’hui. Mais pourquoi aujourd’hui? Elle n’en avait aucune idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Dim 15 Mar - 23:01

Jack se dit qu'il aurait peut-être mieux fait d'écouter Daniel pour une fois, car là ils allaient avoir du fils à retordre si l'inconnu se décidait de s'en prendre à eux, car d'après ce qu'il pouvait en juger, c'était loin d'être un monsieur et madame tout le monde qui décide d,aider des inconnus à se défendre, même si il ne sait pas du tout se battre. Sans oublier qu'il y avait cette créature inconnue qui l'accompagnait et qui était tout de même assez costaud, plus costaud qu'un simple chien de garde. Avec l'aide de cet être qui leur était inconnu et qui n'était sans doute pas humain, il avait vut ces yeux lorsqu'il avait pointé son arme sur lui et ceux-ci étaient loin d'être comme ceux qu,avait sa race, la bataille prit fin, il ne restait que 8 de leurs hommes et les survivants nécromongers avaient décidé de prendre la poudre d'escampette, avec de jolies blessures pour la plus part d'entre eux. Ils feraient sans doute mieux de ne pas trop tarder, peut-être qu'ils allaiennt prévenir les leurs pour que d'autres finissent leur boulot. Bon pour le moment c'était pas trop trop le temps de ce poser cette question là. Il fut surpris de voir l'espèce de gros tigre à écailles, qui aux premiers abords semblait pas très très commode, venirent en aide pour que son maître, qui n'avait aps passer une excellent journée à en voir ses blessure, puisse se tenir debout. Cependant la surprise fut moins grande lorsqu'il le vit pointer une arme sur eux, enfin sur lui pour être plus précis, car après tout un peu plus tôt il en avait fait de même et si il aurait été à sa place il aurait sans doute fait la même chose. Mais il eut tout de même le réflexe, et j'insiste sur le mot réflexe, de pointer son arme sur lui, il fut suivit par les autres soldats, mais il finit par la baisser et dire à ses hommes d'en faire de même. Il n'allait tout de même pas tirer sur un homme blesser après tout.

"Bon hum Daniel, je crois que c'est à vous d'agir."

Traduction: "J'aurais dut t'écouter tantôt et laisser la diplomtie faire son oeuvre." Mais bon il n'allait pas le lui dire clairement, il se disait que celui-ci allait comprendre, il était assez futé pour le comprendre de toute façon. Bon alors que Daniel intervenait, il se tenait toujorus prêt à tiré au cas ou tout en gardant son arme baisser. Il espérait que pour une fois la diplomatie allait bien fonctionner, pour une fois, lui qui n'aimait pas ça et puis c,Était une des seules fois où qu'il la laissait agir alors elle n'avait pas intérait à lui jouer un mauvais tour.

Bon pendant ce temps dans le vaisseau nécromongers, des soldats étaient revenus blesser, un seul n'avait rien eut et donna son rapport au Lord Marshall, qui ne fut pas très très content. Il engueula même le soldat en lui disant qu'il aurait dut continuer le combat kit à y laisser la vie. Après il ordonna que l,on envois des espions à l'endroit où le combat avait eut lieu, afin d'en savoir un peu plus sur ces étrangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur une planète éloignée (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Arles :: ailleurs dans la galaxie d'Andromède :: les planètes inconnues-
Sauter vers: