Stargate Arles

Le tout ce passe dans une autre galaxie, avec une nouvelle cité ancienne Arles, qui a été refait plus tard sur terre par les humains et rebaptisée du même nom. à tenir compte que c'un mélange avec les Chroniques de Riddick, à quelques différences.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur une planète éloignée (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Daniel Jackson
archéologue en chef
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Daniel Jackson
nationnalité/race: Américain
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Jeu 19 Mar - 10:08

La bataille faisait rage, il y avait des coup de feu d'un côté comme de l'autre et d'un côté comme de l'autre, on devait compter de nombreuses pertes. Daniel tirait à vue sur tout ce qui pouvait être des Nécromongers. L'avantage du Zat, c'est que peu de protection pouvait le stopper et en plus, toute technologie, aussi avancée soit-elle, a toujours un peu de mal avec une technologie toute aussi avancée mais inconnue pour eux. Donc, a moins qu'il ne trouve vite une parade à cet arme, parade que même les Goaul'd ne semblait pas avoir trouver. Mais l'arme avait aussi un énorme défaut, c'était sa cadence de tir, moins rapide que les P90 de l'armée de l'air des Etats-Unis, il fallait en plus deux coup pour tuer quelqu'un, et vu le nombres d'homme en face, ca risquait d'être dur de tenir la distance, alors que sa seule autre arme était un simple pistolet encore moins efficace.

Quand l'homme qu'il avait attaqué malgré ses recommandations sortit une nouvelle fois de nulle part. Il attaqua les ennemis qui leur faisait face, ce qui était un bon avantage pour eu d'une certaine manière. D'ailleurs, c'est tout naturellement que l'armée qui accompagnait O'Neil se mit à tirer sur les autres, en évitant tant que possible de toucher cet allié de fortune. Daniel, lui, arrêta progressivement son tir, pour regarder l'homme se battre, malgré ses blessures. Il évitait les coups, enfin presque tous et liquida avec facilité une bonne série d'hommes adverses, les ares survivants prenant leur jambes à leur cou. Les coups de feu cessèrent automatiquement. Daniel releva la tête pour voir ce qui se passait, car, oui, arrêter de tirer, c'est une chose, mais ce n'est pas une raison pour rester continuellement la tête qui dépassait pour qu'on puisse la viser plus facilement. L'homme avait du mal à marcher, du a ses blessures sans doute. Il empoigna une des armes qui traîna et pointa aussi tôt l'arme vers les compagnon de l'archéologue. Tout ceci partait plutôt mal pour la suite des évènements.


"Bon hum Daniel, je crois que c'est à vous d'agir."

Daniel tourna sa tête vers Jack, c'était tellement inhabituel de sa part, ce genre de réaction. D'ailleurs, tels qu'il le connaissait, il avait presque envie de lui dire "je t'avais prévenu" mais préféra se taire et se concentrer sur l'homme qu'il devait à présent convaincre que ceux à l'autre bout de son arme n'étaient pas des ennemis, ce qui, après la talentueuse prestation de Jack allait être difficile. Il leva les mains en l'air, désarmé, afin de prouver qu'il n'était pas hostile. Déjà, le reste de l'armée avait fini par abaisser ses armes, signe qu'ils ne voulaient pas l'attaquer. Il approcha de l'homme d'un pas hésitant, ne sachant pas trop quel allait être sa réaction, mais d'un regard vers Jack, suivit d'un petit signe de la main, il lui fit comprendre de ne pas intervenir si il y avait une forme d'hostilité possible. A partir du moment où il videra son chargeur, ils seront fixer si c'est un ami ou un ennemi mais pour l'heure ne précipitons pas les choses.

"Salut, je m'appelle Daniel Jackson. Et voici le colonel Jack O'Neil. Je sais que ça peut paraître un peu bizarre, mais nous ne sommes que de simples explorateurs. Nous sommes venu ici grâce au Stargate." Termina-t-il en montrant vaguement la direction de la porte des étoiles, sans vraiment quitter du regard l'homme en face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Jeu 19 Mar - 11:15

Riddick vit l'échange non verbale de l'homme au chapeau et de celui qui semblait diriger le groupe d'humains. Il vit ledit homme au chapeau s'approcher, désarmé, et remarqua que les autres humains avaient abaissé leurs armes. L'homme lui parla, disant s'appeler Daniel Jackson, un drôle de nom, et il présenta le chef de la troupe comme étant Jack O'Neil. Il regarda toute la troupe pour voir leur réaction face aux dires de Daniel Jackson, et vit qu'ils n'étaient pas surpris, preuve qu'il disait la vérité, pour l'instant. Quand ce dernier lui dit qu'ils étaient des explorateurs, il eut du mal à y croire, mais réfléchit. Si on voyage, on peut rencontrer des gens pas très sympathiques et la moindre des prudence est de s'armer, au cas où. Jusque là, il n'avait pas de problème pour le croire. Mais quand il déclara qu'ils voyageaient par le "Stargate" et montrant le Cercle des Etoiles, il ne put s'empêcher de rire doucement. C'était évident qu'ils étaient passés par là, même si Riddick ne les avait pas vus arriver, car en vaisseau, ils auraient été tués dès l'entrée dans l'atmosphère et encore, avec de la chance. Il braqua son arme sur le Colonel. Un mouvement dans la troupe lui confirma qu'il en était le chef. Seuls les membres d'un groupe protégeraient un homme étant leur chef tous en même temps. Il se retourna vers Daniel Jackson.

- Pourquoi être venu ici ? Je n'ai pas que ça à faire de surveiller et protéger un groupe d'humains sur une planète en conversion par des Nécro'. Qui sont les autres ? Quelles sont ces armes ? Quel est votre métier ? Vous n'êtes pas militaire. Pourquoi avoir hésité à me tuer ?

Cette dernière question était posée au Colonel. La prime d'un Furyan, mort ou vif, aux Nécromongers aurait pu le rendre riche et influent, pourtant il n'avait pas tiré, et Riddick se demandait bien pourquoi. Il attendit, voyant la surprise sur tous les visages humains, car il savait parler leur langue. Riddick connaissait plusieurs langues, il faut savoir le plus de langues dans la galaxie pour survivre. Il connaissait le Furyen, la Langue des Etoiles (celle des humains de presque toute la galaxie), les runes particulières de la nouvelle langue Nécro' (qui n'était pas très répandue, il faut beaucoup de temps pour l'apprendre, seul les Prêtres, les Prêtresses et les Généraux la connaisse par coeur) et une multitude d'autres langues allant du langage des assassins (par signes) au langage des Anciens. Cette dernière langue lui avait été apprise par les Nomades, peuple très savant bougeant de planète en planète pour ne pas se faire prendre par les Nécromongers, avides de savoir et donc de pouvoir. Il baissa son arme de quelques centimètres, prêt à tout moment à tirer sur les humains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty Rodriguez
militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Letty Rodriguez
nationnalité/race: Américaine
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Dim 22 Mar - 5:14

Letty baissa son arme, malgré ses réticences, comme tout le monde, et observais l’homme et la bête au centre de leur groupe qui ce resserré autour de lui pour parer à une éventuelle attaque. Il était évident qu’il ne ferait qu’une bouché de l’équipe qu’il resté, mais les soldats ce devaient de défendre leur chef et leurs compagnons d’armes. Elle le regardait en détail, il avait quelques chose de bestial qui impressionnait Letty, et pourtant elle ne s’impressionné pas si facilement. Elle avait vécu tant de choses dans sa vie qu’un seul homme n’aurai pas du la mettre si mal à l’aise. Ses yeux semblait ne rien exprimer car ils avaient une teinte bleu très pale qui leur donnaient l’impression d’être inanimé et pourtant, en le regardant plus intensément, Letty capté plusieurs sentiment, mais la colère était le plus présent. Alors qu’elle le fixait sans même ce rendre compte de ce qu’elle faisait, le docteur se mit à lui parler tout en montrant son pacifisme. L’homme d’un geste pointa de plus belle son arme sur le chef ce qui remit en alerte les soldats, y compris Letty, puis il parla lentement mais tellement sur de lui. Sa voix correspondait à sa carrure mais Letty était moi impressionné par le son que par la désinvolture qui s’en dégagé. Il avait toujours l’air sur de lui malgré ses blessures et malgré le fait qu’il était entouré de soldats armé jusqu’au dents, il gardait son flegme et un drôle d’humour qui, d’après Letty, devait sûrement déplaire au colonel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 24 Mar - 0:15

Daniel avait l'air aussi surpris que lui, qui ait décidé de le laisser faire, quoi qu'il aurait du le faire un peu plus tôt, ça devait être le fait de s'être fait réveiller par cette satané alarme, qui avait influencé sa décision. Décidément lui et le manque de sommeil ça l'empêhciat de toujours répondre avec son fusil. En tout cas pour le moment il était rassuré, ça semblait bien se dérouler. puis sans prévenir il pointa son arme sur lui et eut le réflexe d'en faire de même et fut encore suivit par les autres soldats. mais il n'avait pas l,intention de tiré, enfin pas de tiré en premier, puis il rabaissa à nouveau son arme, faisant signe aux autres de la baisser aussi, mais de rester tout de même prêt à tirer au cas ou, faut toujours être prudent, surtout lorsqu,on est sur un terrain complètement inconnu. Il fut un peu surpris d'apprendre que l'inconnu savait parlé leur langue, bon ok la plus part des peuples de leur galaxie savait la parlé, mais de là à ce qu'elle ce soit répendu dans une autre galaxie c'était quelque peu étonnant, faut croire qu'une langue se répand bien plus loin qu'on ne peut se l'imager.

"Les Nécro'?"

C'était la première fois qu'il entendait ce mot. Si c'était eux qui leur étaient tomber dessus quelques secondes plus tôt, ils allaient devoir en apprendre plus sur eux pour cse défendre. Puis il fut plus que surpris par la question lorsque l'homme aux yeux étranges lui posa directement une question et encore plus par la question en question.

"Et pourquoi je vous aurais tuer?"

Voilà la seule chose qu'il pu lui demander, mais aux moins ça laissait paraître tout le questionnement qui trottait dans sa tête en ce moment. Il avait laisser Daniel répondre aux autres questions. En tout cas tout comme Letty il était intrigué par ses yeux, mais moins qu'elle, avec le temps il avait apprit à être plus difficile à être surpris par ce genre de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
archéologue en chef
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Daniel Jackson
nationnalité/race: Américain
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mer 1 Avr - 7:58

Daniel était toujours en vie, c'était une bonne chose. Sa discussion avec cet interlocuteur extra-terrestre visiblement fort enclin à utiliser ses armes risquait à tout moment de se terminer par un bain de sang, chose qui ne l'intéressait que moyennement dans la mesure ou ce bain serait constituer de son sang. Il s'en était toujours plus ou moins bien sortit dans ce genre de mission et depuis qu'il était sur la planète, il était toujours là sans une seule égratignure, ce qui n'était pas le cas de tout le monde ici, que ce soit habitants de la terre ou simplement extraterrestre vivant sur la planète. En fait, il ne restait que le petit groupe présent ici… et quelques uns de ses "nécros" comme l'extra-terrestre les avait appeler.

En plus que de ne pas le tuer, l'interlocuteur mystère au curieux regard répondit à ses paroles en posant un bon nombres de questions. Contrairement au autre membre de l'équipe qui semblait interloqué par ce regard si peux commun, Daniel n'y prêtait pas plus attention que ça. Après tout, c'était un être vivant sur un autre monde dans une autre galaxie, ce n'était pas la première fois qu'il rencontrait des gens aux aptitudes physiques différentes, il suffisait de prendre les Asgard comme simple exemple. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas le centre de toutes les attentions, pour le docteur en archéologie surtout. Il posa sa dernière question à Jack, tout en le menaçant de son arme, ce qui ne plaisait guère à Daniel, voir même lui faisait un peu peur. Tout ce qu'il espérait, c'est que Jack ne s'emballe pas et ne lance des répliques qui pourrait ne pas plaire à l'alien. Contre toute attente, il ne fut pas grossier, malgré les paroles qu'il venait de recevoir. Il s'attendait plus à un truc du genre "On vous a rien demander." Finalement, il avait peut-être réussi à lui apprendre quelque chose.

Mais après ça, la partie la plus difficile allait être entamée, les explications sur le pourquoi du comment ils sont là et tant qu'on y était, savoir de quoi il en retourne au niveau de cette histoire de conversion et de nécro. Pourquoi fallait-il toujours qu'une nouvelle galaxie soit sujette à une armées de dangereux alien cherchant irrémédiablement à conquérir toute la galaxie ? Il ne pouvait pas tomber sur un univers merveilleux où tout serait beau ? Daniel se retourna vers les militaires et fit un signe pour qu'il baisse leurs armes, histoire de créer un terrain d'entende et totalement pacifique. Il retourna son attention vers l'interlocuteur et baissa à son tour son Zat pour le poser sur le sol. De toute façon, si il avait voulu les tuer, nul doute que ce serait déjà fait.


"Nous sommes des explorateur, nous venons d'une lointaine planète appelé la terre. On explore les planète à la recherche d'autres peuples pour pouvoir partager notre savoir et nos connaissances. L'arme que vous avez et que nous avons servent à nous défendre contre d'éventuelles agression mais nous ne les utilisons pas sur les innocents. ON vous remercie de nous avoir aider et, on aimerais bien pouvoir vous rendre la pareil. Et pour répondre à votre dernière question, non, je ne suis pas militaire, je suis archéologue, j'étudie les différentes civilisations."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mer 8 Avr - 15:55

Des explorateurs ? Ceci explique cela. Ils ne savaient donc pas que c'était dangereux dans ce coin de galaxie. Partager ? Depuis quand on explorait la galaxie pour "partager" ? Ils doivent venir de loin, très loin. Riddick ne fit aucun mouvement. On pouvait juste percevoir les respirations des humains, qui étaient un peu affolées, mais juste si on savait ce qu'il fallait entendre. Même Ruki ne bougeait pas, il était de couleur grise, donc il n'était d'aucune humeur particulière. Il attendait. Une fine brise faisait voleter quelques bouts de papiers, vestiges d'un livre. Les carcasses de vaisseaux et les corps jonchaient le sol, on ne distinguait pas ce qu'il se passait au loin, la fumée bloquant la vue. Tout était sinistre et désolation. Seuls quelques petits rayons de soleil, énorme contraste avec les scènes de destruction qui se déroulaient sur la planète, égayait la désolation ambiante. Un archéologue ? Cela lui fit penser à l'un des hommes qui avaient survécus aux crash sur une planète arride du système Taurus: Paris. Il était antiquaire et il avait pleins d'objets venant, d'après lui, d'une lointaine planète appelée la Terre. Et ces explorateurs ont dis qu'ils venaient d'une lointaine planète appelée la Terre. Riddick raisonna pendant plusieurs minutes sur ces détails. Tout ceci explique pour Jack O'Neil ne l'a pas tué, or que le corps d'un furyan, mort ou vif, est récompensée grassement, surtout pour la tête de Riddick.

- ...

Un long silence s'abattit sur l'étrange groupe et, avant que quiconque ne prenne la parole, trois Nécromongers apparurent. Les humains se remirent en joue et Riddick souria. Il fit signe aux humains de baisser leurs armes et ne bougea plus d'un pouce. Les trois Nécro' étaient armés jusqu'aux dents, des armes perlées sur tout leur corps. Les trois arrivants virent le groupe humains/furyan et prirent peurs. Ils s'enfuierent, la queue entre les jambes. Riddick continua de sourire.

- Faut bouger. Tout de suite !

Il mit fin à toutes controverses et partit comme si de rien était. Il marcha droit, fierèrement, et n'eut plus besoin d'appuit. Il ne regarda pas les humains. Il devait y aller, il devait ... Affronter le lieutenant de Vaako. Il le devait, lui savait où irait la flotte après, et Riddick avait besoin de cette information, sinon il perdrait la flotte, il perdrait tout espoir, il perdrait sa soeur, il perdrait tout. En colère contre lui-même parce qu'il avait laissé sa soeur se faire prendre par les Nécro', il ne vérifia pas si les humains le suivait ou non. S'ils ne bougeaient pas, ils mourraient car les trois fuyards donneraient l'alerte, s'ils bougeaient ... Bah, qu'importe. Ce ne sont que des humains, un petit groupe d'une vingtaine de personnes, et même moins, à cause des dégâts de l'attaque Nécro'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty Rodriguez
militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Letty Rodriguez
nationnalité/race: Américaine
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 11 Avr - 18:44

Letty observait la scène qui ce déroulé devant les yeux de tout les soldats. L’homme ne parlait plus la bête toujours couché a ses pieds. Puis trois Nécro armés jusqu’au dents firent leur apparitions. Letty comme les autres empoigna son arme et la pointa vers eux mais ils furent tellement surpris qu’ils prirent la poudre d’escampette avant même que la situation ne change. Dans la foulé l’homme qui n’avait toujours pas donné son identité lança qu’il fallait bouger et parti à leur suite sans même un regard pour les soldats ni pour le docteur qui était en train de parler avec lui. D’instinct Letty ce mit en travers de sa route, elle ne pouvait pas le laisser partir comme ça et certainement pas seul, même si il paraissait sur de lui et assez fort pour gérer une situation dangereuse, il restait blessé et elle n’abandonnait jamais quelque un de blessé. Il se stoppa net à quelques pas d’elle pour lui faire face. Plusieurs soldats firent comme elle et s’avancèrent pour ce placer devant lui, mais elle senti rapidement qu’il n’allait pas apprécier la démarche alors elle leur fit signe de ne pas avancer plus et ce retrouva elle seule face à lui. Il paraissait tellement imposant devant elle qu’elle commença à ce demander si elle avait bien fait finalement de penser qu’elle pourrait le retenir. Les regards étaient tous tourné vers Letty et Jack semblait anxieux. Elle le savait elle avait été trop loin cette fois et si l’homme ne la tué pas sur place, elle prendrait chère par Jack qui ne laisserait pas passer cette prise de risque. Et puis après tout elle s’en fichait elle avait déjà plusieurs fois désobéi et une fois de plus être de corvées ne la changerait pas c’était dans son tempérament de tenir tête, ou plutôt de n’en faire qu’a sa tête. Le silence régnait toujours les corps autour d’eux lui semblaient les regarder eux aussi, tellement Letty sentait les regard. Personnes n’osaient bouger. Letty le regarda dans les yeux son cœur battait à mille à l’heure elle savait qu’il risquait d’en finir avec elle. Elle s’installa droite sur ses jambes prête à l’affronter en cas de besoin.

''Vous ne pouvez pas partir blessé il faut vous soigner."

Elle le lâcha une seconde du regard pour vérifier que Jack et le docteur suivaient dans son sens mais elle ne pu pas vraiment identifié ce qu’ils pensaient ni l’un ni l’autre. Alors elle replongea son regard dans les yeux brillant de l’homme en face d’elle et attendit la sentence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Lun 13 Avr - 13:48

L'inconnu était silencieux, sa bête elle aussi semblait aussi calme. Jack se demandait si c'était bon signe, bon après tout il ne s'y connaissait pas en animaux donc il ne pouvait pas le savoir. En tout cas il y avait bien une chose qu'il pouvait affirmer c'était qu'il n'aimait pas l'ambiance qui régnait sur cette planète, les pauvres avaient essuyé une défaite, des plus douloureuse. Le silence s,était installé, lorsque des nécromongers arrivèrent pour repartirent en courrant, ce qui était drôle vut qu'ils étaient quant même bien équiper pour se battre. PUis c'est là que l'inconnu, dont ils ne connaissaient pas encore son nom leur dit qu'il fallait partir, ce qui n'était pas niaiseux si on y réfléchisait. Mais aller où, est-ce que la route pour aller à la porte était sur? Et puis en même temps ils n'étaient pas pour le laisser seul, il avait beau pouvoir marcher, mais il restait tout de même blesser. Letty prit les devant en suivant l,homme aux yeux étranges, sans même qu'il en ait donné l'ordre. Ils ne le connaissaient pas encore et elle elle fonçait pour aller le suivre, comme si elle suivait ses instincts, ça lui faisait penser quelqu'un ça... enfin surtout à lui vut le nombre de fois qu,il avait prit les devant de la sorte. BVon c,était pas parce que lui le faisait que ça voulait dire qu'elle avait le droit d,en faire de même, surtout que contrairement à elle il avait de l,expérience, surtout pour se sortir du pétrins avec les aliens, quoi que la plus part du temps il avait aussi l'aide de Daniel. Bon il du donc les suivre et fut suivit par els autres, mais il restait tout de même à une bonne distance au cas ou. puis ils durent s'arrêter, l,inconnu se retourna vers eux et Letty lui parla, Jack était sur ses gardes, comme le bon soldat qu'il était et puis il ne savait pas comme celui-ci pourrait réagir face à ce que Letty lui disait. Mais elle n'avait pas tord dans le fond, il était blessé, peu importe ce qu'il voulait ffaire c'était comme un suicide. Il ne savait pas trop trop quoi dire là, mais finallement il appuyait la démarche de Letty, même si c'était un peu risquer de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
archéologue en chef
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Daniel Jackson
nationnalité/race: Américain
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 18 Avr - 18:27

La politique inter-planétaire n’est jamais une mince affaire et même si il était fin diplomate, ce n’était pas son véritable boulot. Les cultures anciennes ça oui, mais bon, des mecs mort il y a plus de 4000 ans, ça ne pose pas trop de problème quand on veux commencer à les connaître, les momies sont moins méfiante que les extra-terrestres. Bon, il y avait bien eux les humains partout dans leur galaxie, il avait servi la majeure partie du temps dans ce but, aider les membres de SG-1 a se faire accepté, et dans beaucoup de cas à rattraper les erreurs du colonel à l’époque, son ami O’Neil. Mais là, c’était différent, les planètes visitées avaient des inspirations venant de la terre, des inspirations qu’il avait étudier. Sur cette planète inconnue, il ne savait pas comment pouvait réagir les autochtones. C’était bien plus difficile. Skaara avait dit un jour que Jack avait la force, mais que Daniel avait la sagesse. Peut-être finalement les deux étaient nécessaire pour réussir.

Mais dans cette galaxie, il y avait d’autre chose qui le préoccupait. Savoir qui était les nécros. Bon, Jack aurait répondu les méchants et ça lui aurait suffit pour les dézinguer à tour de bras, mais ce n’était pas la question de Daniel, lui il cherchait à savoir les origines, qui ils étaient, d’où ils venaient. Le bon argument de cette curiosité, c’est qu’on peut dire que connaître ses ennemis c’est pouvoir trouver ses faiblesses. Daniel voulait continuer son interrogatoire, le temps que Jack ne l’interrompait pas parce que sa patience avait eu des limites et que ce blabla semblait ne mener à rien. Mais ce fut des autres nécro qui apparurent au loin. Trois, bien armé, et pourtant, ils ne bougèrent pas pour les attaquer. Au contraire, ils prirent la fuite devant l’ennemi, qu’ils auraient pu affaiblir facilement. L’inconnu par contre, pris la même direction.

Letty la jeune recrue alla à sa poursuite, suivit des autres, laissant le pauvres Daniel tout seul. Il haussa les épaules, les questions, et donc les réponses qui suivaient, allait devoir attendre, pour peu qu’il puisse rattraper le drôle de zèbre qui s’était enfoui. Il ressortit son Zat et couru à la poursuite des autres, puisqu’il n’avait rien de mieux à faire finalement. Après quelques foulées, il se retrouva face au autres, enfin, lui de face, les autres de dos. Ils s’étaient arrêter et la seule personne qui s’était avancée, c’était Letty, qui faisait face à l’inconnu. Daniel remonta la foule pour se remttere à hauteur du général et tenter de rattraper le fil de la discussion qu’il avait perdu en tentant de les rattraper.


[Sorry, j'ai fait short ><' Honte à moi ><']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Lun 20 Avr - 7:21

Riddick s'arrêta, ou fut obligé de s'arrêter, car la jeune humaine qu'il avait remarqué dans le groupe venait de se mettre devant lui. Elle voulait que, lui, se soigne. Il se retint de la frapper, sachant que ses petits copains étaient juste derrière lui. Il soupira. Comme si ces blessures allaient l'empêcher de faire ce qu'il voulait ! Il était un Furyan ! Peut-être le dernier, ou le dernier se souvenant des symboles pour aller sur Thanatos. Il ne le savait pas, et ne voulait pas le savoir. S'il était le dernier de son espèce, il ne pourra pas le changer et si, par chance, il ne l'était pas... Bah, ça reviendrait au même. Son but était d'atteindre Nigel, Vaako et ensuite, ensuite suivrait la longue bataille de sa vie, celle contre Jerek Marshall, Seigneur des Nécromongers, Porte Parole des Dieux Nécormongers et Grand Destructeur de la Galaxie. Pour tout ça, il devait se battre, quelles que soient les épreuves et les blessures, il devait y arriver.

Il souria à la jeune femme, et se retourna vers le groupe tout entier. Il regarda chaque visage, chaque personne. Il savait qu'ils devaient faire vite, s'ils ne voulaient pas mourir, mais il devait clarifier certaines choses, sinon, aucun d'eux ne comprendraient ce qu'il se passe dans la galaxie et pourquoi les Nécro' voulaient le tuer, lui particulièrement.

- Je suis un Furyan, le dernier ou l'un des derniers. Je suis sans doute l'unique représentant de ma race. Ma race est une race de guerriers. On est entrainé dès que l'on sait marcher. Pendant des années, on se bat, on apprend comment tuer, comment survivre et surtout comment ne pas ressentir la douleur. Notre vie est vouée aux combats, aux morts et à la tuerie. Riddick laissa sa phrase en suspens, pour que le message passe bien, qu'il ne fallait pas le prendre à légère. Ces blessures ne sont rien comparer à ce que j'ai vécu, ou à ce que je vivrais, si vous ne vous dépêchez pas !

Riddick poussa, doucement pour lui, un peu durement pour les humains, la jeune femme et continua son chemin. Il venait de résumer sa vie en quelques phrases, en omettant évidemment que sa soeur avait été capturée par les Nécro', et que pour ça, il devait tous les tuer, sans pitié, comme ils avaient tué tant de peuples, convertit tant de personnes, souvent de force. Pour tout ça, et bien plus encore. Il devait trouver des organisations capables de l'aider, et avec la même ferveur. Il avait entendu parler de deux ou trois corporations de ce type, mais il s'était concentré sur sa soeur, et pour ne pas perdre la flotte Nécromonger. Il aperçut Daniel Jackson, et pensa qu'il fallait tout lui expliquer, car il avait l'air d'être le cerveau, le scientifique et, comme il l'avait dit, l'archéologue du groupe. Mais pour l'instant, ils devaient marcher, aller à la Grande Tour, mais il ne dit rien à ses compagnons sur le but de leur marche.

[T'inquiètes, on t'en voudra pas !!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Marshal
Chef nécromonger
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 21 Avr - 12:57

Depuis que l’ordre de purification avait été prononcé, la machine de guerre d’outre-tombe n’avait cessé de faire trembler les quelques villes de ce monde autrefois paisible et pacifique. L’opération n’était guère compliquée, l’armada était laissée sous l’entière responsabilité des nombreux officiers et cadres de l’ordre. Vaako menait l’opération terrestre sous l’égide de son nouvel atout, cette jeune purificatrice dont il avait fait l’acquisition, quelque temps auparavant. Une mise à l’épreuve nécessaire afin de cerner au mieux ces nouveaux talents pour pouvoir , par la suite, les utiliser avec brio et efficience. Vaako était bien décider de saisir cette chance de prouver à son souverain qu’il méritait entièrement cette nouvelle promotion. Quant à Nigel, fort était à parier qu’elle jouerait un grand rôle dans la suite des évènements, le triumvirat supérieur le lui avait prédit. Néanmoins, Marshal restait circonspect quant au silence des ces êtres si fantastique, concernant son propre destin. Ils disaient juste qu’il devait poursuivre son travail, que l’armada qui ne cessait de croître jours après jours, s’approchait un peu plus de l’Underverse. Mais cela faisait plus de milles ans aujourd’hui que la croisade fastidieuse faisait rage, pourtant, la récompense tant escomptée semblait encore si loin…

Lord Marshal étudia le panneau de commande, observant un rapport prioritaire venant de l’escouade de ce cher Vaako. Riddick avait été signalé quelques minutes auparavant. Intéressant, le charognard est à l’affût comme toujours. Il multipliait les escarmouches avec l’armada, jours après jours, semaines après semaines, la suivant tel un vautour affamé. Certes sa capture aurait fait un énorme bien au morale de ses troupes, mais Lord Marshal appréciait ce fugitif, à sa manière. Il l’amusait beaucoup. L’un des sous-officiers de la passerelle vint interrompre ses pensées, l’avertissant qu’un bataillon venait d’engager une unité non identifiée. Ainsi, ces vermines, ces rats qui se disaient contre la violence essayaient de résister. Voilà les premières pensées du Lord. Une petite réflexion qui fut lourdement remise en cause par les rares images envoyées par les Traqueurs, ces étranges êtres hybrides capables de détecter la moindre présence et de l’analyser avec une redoutable efficacité. Ces humanoïdes asservis étaient objectifs : Ces nouveaux combattants n’étaient pas originaires de ce monde. Sans doute des mercenaires à la botte des plus riches exploitants de cette terre qu’il allait bientôt vitrifier. Lord Marshal fit un signe à l’un des officiers, lui ordonnant par la même occasion d’envoyer une garnison supplémentaire soutenir ce pauvre Vaako. Ces renforts massifs allaient sûrement blesser ce pauvre Vaako dans son ego, néanmoins, Lord avait besoin d’un exemple. Les combats ayant été quasiment inexistant sur ce monde paisible, il avait besoin de prouver aux autochtones qu’il serait intransigeant. D’ailleurs, en parlant d’autochtones, il avait des fidèles à retrouver ainsi qu’une purificatrice à observer. Aujourd’hui, c’était à elle que revenait l’immense privilège de convaincre cette vermine. Un immense honneur qu’est celui de montrer la voie, d’aider l’humanité toute entière à atteindre l’underverse.
Loués soient les Porteurs de nuit.

"- Ce que je prends est à moi… et ce monde est mien. " Murmura t’il avant de toucher le sol parmi ses légions de fidèles, tous prêt à servir leur guide jusque dans la mort et bien au-delà.

[J'espère que celà vous va, j'ai fais avec ce que j'ai compris du résumé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill
chef militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Jack O'Neill
nationnalité/race: américaine
camp:

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mer 22 Avr - 6:21

Jack O'Neill commença à douter un peu, il voyait bien une vengeance chez l'inconnu, mais il commençait à douter un peu à l'histoire. Il avait perdu des hommes, il avait quelques blessés dans ces rangs. Il s'inquiétait beaucoup des menaces de necromongers. Mais, il ordonna de suivre Riddick de loin, il ne voulait pas être victime d'un piège. Il ne voulait pas être aussi facilement bien attrapé. Jack se rappelait des extraterrestres qui cherchaient de l'eau lourde pour exterminer un peu au complet la civilisation rivale, alors Jack doutait un peu de l'homme seulement par habitude. Il se dirigea tranquillement vers Daniel Jackson:

<< Je veux savoir pourquoi on le suit encore. Oui, il a sauvé nos vies, mais je ne comprend pas encore pourquoi on le suit. Daniel, il faut me trouver une bonne cause pour continuer de le suivre. Il a beaucoup de menace présentement, j'ai perdu des hommes, mais je ne veux pas en perdre plus... >> Dit Jack à son vieil ami. Il était assez encore un peu douteux, et sur ces 20 hommes, 3 étaient blessés et précédemment, il avait perdu cinq hommes. Jack continuait doucement la marche. les paroles de Jack à Daniel voulait seulement dire à le diplomate du groupe, pourquoi l'équipe d'Arles continue de suivre cet homme un peu étrange.

Jack O'Neill voulait aussi retourné sur Arles pour rapporter les morts et les blessés en sécurité. Jack pensait vraiment à ces militaires. Il avait une grande perte de perdre plusieurs de ces membres de son équipe. Il voulait aidé son peuple avant tout. La mission était un peu trop dangereux selon Jack, parce qu'il ne connaissait rien aux ennemis et aux alliés. Jack doutait beaucoup de Riddick. Cet homme avait une seule idée de vengeance dangereuse pour l'équipe. Pour avoir vécu plusieurs missions, il ne croyait plus au vengeance. Jack attendait seulement la réponse de Daniel pour poursuivre l'action, il devrait avoir des bons arguments pour le suivre et surtout une grande confiance envers l'homme ou peut-être une grande naïveté.


HJ: Désolé, petit RP. Je n'avais pas beaucoup de temps. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mer 22 Avr - 23:58

Les soldats humains étaient un peu perdu, ils étaient sur un monde inconnu, quelques uns en était à leur premier voyage sur uen autre planète ou bien dans une autre galaxie, qui plus est quelques uns des membres de l'escouades étaient morts et d,autres blessé. en plus ils suivaient un inconnu et l'ambiance n'était pas bonne sur cette planète. Ils manrchaient parmis les morts, entouré de décombres et le ciels maquiller par des nuages noirs. Ils avançaient doucements, puis l'homme s,arrêta d,un coup ce retournant vers Letty, tout comme leur chef ils étaient prêt à tiré au cas ou. L'inconnu se retourna aussi vers eux et leur parla, avant de reprendre sa marche. Un des soldats aida Letty à se relever, alors que un autre pendant ce temps vit une silhouette, étant nerveux, il avait tiré dessus sans le vouloir, un drôle de bruit sortit de la silhouette, enfin un crit, car il avait tiré sur un traqueur.

Pendant ce teps à, une escouade, mené par Vaako, qui s,était remir de ses blessures, ainsi que composé de d'autres traqueurs n'était pas loin et furent aussitôt allerté par le crit, pas de doutes les nouveaux arrivant était dans cette direction et sans doute Riddick aussi. Vaako ayant déjà essuyé une défaite fasse à lui aujourd,hui, il n'allait pas y aller de main morte là, il ne voulait surtout aps décevoir Lord Marshall, il se devait de réussir sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty Rodriguez
militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Letty Rodriguez
nationnalité/race: Américaine
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Ven 24 Avr - 16:17

Letty ce releva tant bien que mal et ravala sa fierté, il l’avait jeté hors de son chemin alors qu’elle tentait d’être un temps soit peu agréable, qu’a cela ne tienne, elle ce laissa aider pour ce remettre sur pied pendant qu’un soldat trop nerveux venait d’abattre un traqueur. Elle suivie, comme les autres, l’homme en fermant la marche et en couvrant leurs arrières. Qu’es qu’il pouvais bien chercher à la fin? Ce battre était donc sa seule raison d’être ou cherchait il quelques personnes en particulier? Après tout Letty s’en fichait plus elle avançait sur cette planète et plus elle avait envie de rentrer au bercail. Des corps qui jonchaient le sol, les fumées continuaient de s’échapper des trou fait par les armes de ces " nécro " ça sentait la chair brûlé. Letty commençait à avoir des haut le cœur elle avait déjà fait pas mal de mission mais jamais elle n’avait était confronté à une tel tuerie. Des hommes, habitant de cette planète, tous morts sur le sol et les corps de ses compagnons d’armes laissé sur le champs de batailles. Pour une première fois par la porte des étoiles elle était servie.

Elle réfléchissait à tout ça essayant de ne pas respirer par le nez cette odeur infecte. Après tout ils suivaient tous un homme dont-ils ignoraient tout et qui semblait très personnel alors peu être qu’ils couraient tous tout simplement à leur perte elle allait peu être mourir elle aussi aujourd’hui. Il avait eu une tel facilité à l’envoyer valser par terre il lui suffirait d’un geste pour l’abattre et apparemment ceux qu’ils avait affronté étaient eux aussi très fort.

Elle commençait à douter de plus en plus de ce qu’il l’attendait mais elle continuait de surveiller leurs arrières elle serait une militaire jusqu’au bout elle s’y était engager. Soudain le groupe s’arrêta derrière l’homme qui s’était fixé puis en tendant l’oreille elle ce rendit compte que des bruits de pas raisonnaient non loin de la. Cela ce rapprochait de plus en plus. La bataille allait éclater d’ici peu Letty le sentait. Il étaient au vue du bruit assez nombreux ça promettait d’être une grosse bataille alors elle repris son courage à deux mains empoigna son arme avec force et en attendant les ordres et tout en continuant de guetter derrière elle fit une prière comme le faisait souvent sa mère pour protéger ses fils et Letty du danger qui les attendait dans la rue et à chaque instant de leurs vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
archéologue en chef
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Daniel Jackson
nationnalité/race: Américain
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 28 Avr - 7:27

L'ambiance se révélait être plus tendue que prévu par l'archéologue. Il avait en face d'eux un homme qui était loin d'être un enfant de chœur et dont le potentiel diplomatique frisait le néant absolu. Ce n'était pas sans lui rappeler un certain colonel à une époque… Il avait grandi et surtout mûri au cours des années mais quelque part, il restait un peu ce colonel qui ne veux pas faire confiance aux étrangers. L'inconnu se qualifia de Furyan, à noter qu'il n'avait toujours pas citer son nom dans la conversation, il restait le sombre inconnu malgré les précisions qu'il donnait au compte goutte et qui éclairait doucement l'ombre qu'il représentait. C'était un guerrier, encore un, il fallait toujours qu'il tombe sur des guerriers sans peur et sans reproche. Même si il se croyait plus fort que tout le monde, il avait plus de chance d'y passer si il partait tout seul.

Il poussa la jeune Letty sur le côté, qui chuta violemment, avant de reprendre sa course. Jack fit signe aux unités de le suivre, mais à distance ce coup-ci. Daniel s'approcha de Letty pour lui demander si elle n'avait pas trop mal après cette chute. Les militaires avaient beau avoir leur fierté, Daniel était du genre à venir demander si tout allait bien aux gens qui venait de se faire mal, encore plus si il s'agissait d'une fille. La galanterie, quand tu nous tiens. Il reprit ensuite la course avec les autres, rattrapant Jack pour courir à ses côtés. L'ambiance était maintenant lourde puisque le champs de bataille montrait à présent des corps de personnes mortes partout. Quoi de différent avec ce qu'il venait de quitter ? C'est que ici, ce n'était pas des guerriers qui jonchait le sol mais bien des innocents qui n'avait pas pu se défendre face à la force de frappe ennemie. Il s'abaissa pour voir si il n'y avait pas un survivant mais sans résultat, lorsque Jack arriva à ses côtés.


<< Je veux savoir pourquoi on le suit encore. Oui, il a sauvé nos vies, mais je ne comprend pas encore pourquoi on le suit. Daniel, il faut me trouver une bonne cause pour continuer de le suivre. Il a beaucoup de menace présentement, j'ai perdu des hommes, mais je ne veux pas en perdre plus... >>

Daniel se releva et remit ses lunettes sur le bout de son nez, tout en scrutant l'horizon. Il ne cherchait rien de bien particulier, il réfléchissait juste à une bonne réponse à formuler au général. Il avait la chance de ne pas être militaire, ce qui lui permettait de parler librement face à Jack sans avoir de représailles en retour, sauf sa colère, mais ça, au bout d'un moment, on s'y fait.

"Jusqu'à présent, c'est la seule personne un peu amicale qu'on a rencontré sur cette planète et jusqu'à preuve du contraire, il semble connaître assez bien la région et les ennemis qui nous font face. On peut repartir maintenant mais alors, on ne saura pas plus sur cette menace qui risque de nous tomber dessus. Et puis, cet homme me rappelle un jaffa qui nous a aidé autrefois malgré qu'il servait l'ennemi. Je pense que ça faut le coup de lui proposer notre aide."

Oui, Daniel ne pouvait s'empêcher de voir en l'inconnu quelque trait de caractère de Teal'c, peut-être cela allait être une bonne chose pour le convaincre, lui prouver que seul, une vengeance ne peut pas se gagner. Il se dirigea vers l'extra-terrestre pour lui parler une nouvelle fois, lorsqu'un coup de feu retentit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Riddick
ancien militaire furian et criminel
avatar


MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 28 Avr - 10:25

Riddick poussa l'archéologue sur le côté pour le protéger, tandis que lui se prenait la balle à sa place, dans la jambe. Il grogna et roula contre des débris pour se mettre à l'abris. Il prévint les militaires humains de se planquer. A coup sûr, c'était Vaako qui revenait, en colère après avoir subit une défaite de plus devant le furyan sans doute le plus recherché de la galaxie. Il compta vite fait les adversaires. Cinquante soldats, tous armés et équipés comme pour tenir un siège. C'était du sucide. Il vérifia ses armes. Il ne lui restait que deux couteaux et une grenade volée à un Nécro'. Il soupira et vit l'un des méchants passait à côté de lui. Il lui trancha son tendon, abimant ainsi son couteau, qui ne pouvait plus couper maintenant, et lui déchira la gorge avec. Il prit l'arme du défunt, plus deux grenades et un pistolet. L'arme qu'il avait dans la main était un fusil Nécromonger, doté de chargeurs à énergie, projetant ainsi l'ennemi, en le tuant la plupart du temps. Il sortit de sa cachette et tira. Le temps devint long, il vit les gestes au ralentit, tout le monde bougeait comme s'ils avaient été dnas l'eau. Il évita un tir, et tua le tireur, puis vit le chef de l'escouade. Ce n'était pas Vaako. Il tira mais dû se cacher car tous les nécro' venaient de le voir et de tirer sur lui. Il ne vit pas ce que faisait les humains, espérant qu'ils s'en sortiraient. Il Se pencha sur le côté et tira dans les jambes de l'adversaire. Il lança ensuite une grenade.

Ils devaient bouger et vite, car les Nécro' faisaient en sorte de les retenir, pour les prendre à revers et par le ciel. S'ils ne se dépéchaient pas, ils créveraient tous, et tous ça par sa faute. Il refusa cette idée et sortit en hurlant de sa cachette. Il tira sur l'escouade, et lança son arme aux visages de ceux qui étaient devant lui. Il tira son dernier poignard et planta, déchira, trancha tout ce qui passait à porter de coup. Au bout d'un moment infini, il sentit sa tête comme brulée vive et hurlant encore plus fort, car il ne s'était pas arrêté. On venait de lui tirer dessus, mais le tir l'avait ratté. Il était passé si près que sa tête tremblait. Il aperçut quelques Nécro' demandant assistance et protection, il leur sauta dessus pour en finir. Il réussit, mais sortit avec de nouvelles blessures, plus graves.

Il lança une deuxième grenade sur les survivants de son massacre. Il se rappelait encore le gout du sang et l'odeur de la chair brûlée lorsqu'il avait vu Nigel, sa soeur, se faire enlever. Il avait tué un équipage entier d'hommes, seul. Depuis ce jour, et le sachant là depuis des années mais sans qu'il se soit montré, une sorte de monstre avait prit possession de son corps, et il en était ravit. Ce même monstre commençait à se réveiller, mais il ne le fallait pas, car il risquerait de tuer les humains, s'ils n'étaient pas déjà morts, par mégarde. Il se planqua quand il entendit vaguement un humain qui lui disait de se planquer, qu'il y avait une grenade et il sentit son corps tombant avec un poid génant dessus. Il ressentit une vibration intense dans ses membres lorsque la déflagration de la grenade le toucha. Il sentait de la peur, de la sueur, du sang, de l'urine et aussi la mort. Il essaya de bouger pour enlever le poid de son ventre qui l'étoufait.


- Bouge ... Toi ... Maintenant ... Vi ... Te ...

Il utilisa toute sa force disponible, en gros, pas beaucoup, pour soulever cette masse. Il réussit au bout d'un grand effort et inspira un grand coup, qui lui brûla ses poumons. Il rampa hors de sa protection de pierre pour voir un paysage de cadavres, de sang et de fumée. Il essaya de se relever, mais en vain, ses jambes ne pouvaient pas le porter, pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill
chef militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Jack O'Neill
nationnalité/race: américaine
camp:

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mar 28 Avr - 18:17

Jack O'Neill laissa un petit sourire à Daniel Jackson avec les grandes ressemblances entre Teal'C et Riddick, mais il n'avait pas encore confiance comme il n'avait pas beaucoup de confiance entre Teal'c et lui dans les premiers mois. Mais, ils se sont appris à se connaître, ils se sont appris comment se battre ensemble contre des ennemis comme les Goa'ulds et les réplicateurs. Jack ne répondit pas directement à Daniel, mais toucher en regardant les autres membres de son équipe. Jack O'Neill se planqua après le coups de feux, il espérait que Daniel quitte le territoire en danger pour voir ce qu'il se passait après. Une nouvelle menace était maintenant confronté devant les petits terriens qui semblaient toujours très petit sans la technologie des tollans, des anciens et des asgards. Personne dans la voie lactée, ne connaissait les nécromongers, mais pourquoi ces monstres ne sont pas imposés devant la puissance des goa'ulds. Peut-être avec les armées d'Apophis, d'Anubis, de Râ et de Sokar combinés ensemble combattait la frontière des menaces. Mais, les terriens ont brisé ces lois, les terriens ont peut-être brisé ces lois, mais en libérant les jaffas du régime autocratique des Goa'ulds. Mais, comment peut-on songé que des puissances dans presque chaque galaxie pourrait les confronter? Il a toujours une hégémonie frappante dans une galaxie, dans notre galaxie, c'est plus les jaffas maintenant avec des alliés comme la Tok'râ, les asgards et les terriens. Dans la galaxie de pégase, les wraiths étaient les grands gagnants de la galaxie, mais dans la grande galaxie d'Androméde, la menace était encore plus considérable, n'est-ce pas?

Quand, Jack vu l'étranger en misère complète contre les ennemis, mais aussi contre le monstre, il décida d'intervenir pour l'aider. Il refusait de voir un humain mourir pour une vengeance, même pour un inconnu total. Il fit un signe à ces militaires.


''Couvrez-moi, je vais aller le chercher!'' Cria Jack à ces hommes en faisant découvrir sa position pour aller chercher le furyan. Jack ne laissa pas une chance à l'homme de se débattre, il le prit avec une grande force pour changer son regard, maintenant il voulait rejoindre la porte des étoiles pour quitter la menace.

''Tout le monde à la porte des étoiles!''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Mer 6 Mai - 23:53

Les soldats étaient sur les nerfs, mais qu'est-ce qui se passaient, l'un d'eux avaient tiré sur une créature qui hurla, enfin qui poussa une sorte de grognement et puis maintenant il y avait de nouveaux soldats comme ils avaient croiser en arrivant, mais en plus nombreux cette fois. Ils devaient rejoindre la porte des étoiles, car sinon ils allaient tous mourrir sur cette planète macabre. Ce qui était le plus triste c'est que pour certains c,étaient la première fois qu'ils faisaient une mission. Ils tirèrent sur les soldats ennemis, certains tomb èrent sur le coup des ennemis, les autres obéir aux ordres du général et le couvrir du mieux qu'ils pouvaient avant de partir en direction de la portes des étoiles. Ils réussirent à s,y rendre, avec quelques hommes en moins et certains blesser, un des soldats réussit à composer les coordonnées de la porte, mais il manquait le code du général pour pouvoir passé, sans être bloquer par le bouclier.

hjdr:(vut que Lord Marshall, n,a pas répondut à mes mp, je me suis permis de répondre et désolé si c'est cours^^'')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack O'Neill
chef militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Jack O'Neill
nationnalité/race: américaine
camp:

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Jeu 7 Mai - 20:39

Jack O'Neill fit rapidement le code pour s'identifier à la cité d'Arles. Il n'avait pas beaucoup de temps et les ennemis étaient beaucoup trop nombreux pour les confronter. Jack O'Neill espérait que l'iris soit ouvert le plus rapidement possible. Puis, il donna directement Riddick à l'un des militaires pour traverser rapidement la porte. Jack voulait que tous les militaires qui ont survécu aux massacres passent. Il commença à fusiller chaque mouvement. Jack O'Neill se sentait beaucoup trop vieux pour faire cela. Il connaissait tout les dangers autour, mais ce n'était pas nécessaire de toujours vouloir de l'action. O'Neill voulait toujours une petite plage pour découvrir et peut-être prendre un peu de repos. Jack venait de devenir Général pendant presque un an. Il était toujours très ouvert à l'aventure, mais les ennemis, il se sentait très mal. Il ne croyait pas trouver d'autres menaces similaires dans une autre galaxie. Jack attendait seulement que tout le monde passe avant de passer le dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Letty Rodriguez
militaire
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Letty Rodriguez
nationnalité/race: Américaine
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 9 Mai - 12:13

Comme Letty l’avait imaginé les coups de feu commencèrent à partir en tout sens et ce qui devait arriver arriva le ‘’ Furian’’ tomba à genou par terre sans plus une force pour ce défendre. Elle été folle de rage, encore plusieurs de ses compagnons avaient été touché et Jack fut obligé de rapatrier tout le monde à la porte des étoiles, en s’encombrant du Furian sur les épaules, comme si être prit pour cible ne suffisait pas. Comme tout les autres Letty repartait vers la porte tout en tirant sur tout ce qui bougé alentour. Puis Jack fit le code et passa le Furian à un soldat qui ce fit aider pour le porter à l’intérieur.

Letty arriva en courant avec les derniers soldats puis entra et attendit que Jack soit entré aussi pour arrêter de tirer mais avant que la porte ne ce referme une série de tire fut lancé et Letty trop prêt fut touché au mollet. Elle s’efforça de rester debout malgré la douleur, arme à la main, mais une fois la porte belle est bien fermé elle ce rendit compte que sa jambe été en sang et qu’il ne resté pas grand choses de tissus au niveau de la blessure. Il avait été calciné par le feu de cette arme d’un autre monde. Elle tenta de regagner les autres sans montrer une once de ce qu’elle pouvait ressentir la tête haute elle attendait les ordres en espérant que personnes , dans l’affolement, ne remarque sa blessure et qu’elle puisse aller s’effondrer sur son lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Jackson
archéologue en chef
avatar


Feuille de personnage
Nom du personnage: Daniel Jackson
nationnalité/race: Américain
camp: Humain

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Sam 16 Mai - 18:57

Le coup de feu retentit et Daniel fut projeter en arrière, non pas par la balle mais par l'extraterrestre qui lui sauvait ainsi la vie, au prix de se prendre une balle. Il fallait avouer que c'était plutôt inhabituel pour le docteur Daniel Jackson d'éviter de se prendre une balle. La majeure partie du temps, il était connu pour se prendre tout ce qui passe à la place des autres, mourir et puis revenir à la vie comme si de rien n'était. Il ne comptait même plus le nombre de fois qu'il avait été tué, le nombre de fois qu'il avait été dans un sarcophage, ni même le nombre de fois que les anciens lui avaient donné une seconde chance… ou plutôt diront nous Oma Dessala. Quoi qu'il en soit, celui qui, il y a quelque années avait sauver la vie de Jonas Quinn et d'une planète entière, avait devant lui un homme qui avait pris une balle pour lui. Il y eu un moment durant lequel il fut assez surpris de ce qu'il arrivait. Mais l'extra-terrestre continua, presque comme si de rien n'était à a s'attaquer aux ennemis qui arrivaient.

Quand soudain, il y eu un ordre du général en charge de la mission. Jack annonça qu'il voulait que les troupes retournent à la porte des étoiles et à la base. Il restait toujours que leur sauveur ne pouvait pas rester seul. Daniel se relava en époussetant un peu ses vêtements, comme si c'était le moment propice pour faire ça et surtout comme si il n'y avait pas de danger de mort autour de lui. Il finit par porter son regard vers le général qui se dirigeait vers l'homme en question et le porter sans vraiment lui demander son avis. Daniel décida donc de sortir son Zat et de surveiller les alentours de toutes agressions possibles. Il n'allait sans doute pas être d'une grande utilité, il ne l'avait jamais été dans cette position, mais il allait faire son possible pour aider. Il restait quelque pas en avant, faisant la jonction entre les militaires et le général. Une fois arrivé à la porte des étoiles, Daniel composa l'adresse et Jack composa le code afin que les hommes puissent rentrer chez eux.

La base n'avait pas changer de son côté et les hommes s'amassait dans l'aire d'embarquement. Jack laissa l'invité de marque au soin des médecins mais Daniel ne voulais pas le laisser disparaître comme ça. Il décida d'accompagner les médecins afin de ne pas le quitter des yeux. Il voulait être là au moment même ou il allait être remit d'aplomb pour la simple et bonne raison que… il lui devait en quelque sorte la vie. Et puis, il était sans doute le seul plus à même dans cette base de le comprendre et de pouvoir lui parler, ne serait-ce que par le contact qu'il avait eu sur la planète. Ils avaient sans doute beaucoup de chose à apprendre l'un de l'autre et c'est donc tout naturellement que Daniel se dirigea vers l'infirmerie sans dire un mot ,espérant que sa disparition de la salle passe inaperçue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDJ
pas encore valider



Feuille de personnage
Nom du personnage: MDJ
nationnalité/race: aucune je suis le maître de jeu
camp: selon les besoins de la personnes qui utilise le compte.

MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   Lun 18 Mai - 18:24

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur une planète éloignée (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur une planète éloignée (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Stargate Arles :: ailleurs dans la galaxie d'Andromède :: les planètes inconnues-
Sauter vers: